Voyage responsable : quelles sont les meilleures alternatives pour se déplacer ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Voyage responsable, les meilleurs alternatives pour se déplacer

« Voyager responsable est une philosophie du voyage que nous souhaitons développer et expérimenter. Continuer de pouvoir voyager et découvrir en limitant notre impact sur la planète, voyager autrement comme vivre différemment. Pilier du voyage, le déplacement est au cœur de nos réflexions : quels sont les modes de déplacement alternatifs dans un esprit de slow travel ? »

Dans notre précédent article (lire : Des astuces pour préparer un voyage responsable), nous vous décrivions le concept de voyager responsable tel que nous le concevons, à travers 3 piliers : se déplacer, découvrir et vivre le voyage au quotidien.
Focus sur le premier : le déplacement !

 

La mobilité en quelques chiffres

Voyager signifie se déplacer, et le déplacement en voyage n’est pas neutre d’un point de vue environnemental. Regardons d’abord les chiffres. L’Agence Européenne pour l’Environnement présente dans un rapport les émissions de CO2 des modes de transport, calculés par passager-kilomètre effectué :

Voyage responsable, émission de CO2 par mode de déplacement

Pour comparer ces résultats avec les chiffres internationaux du déplacement, en 2017 pour 1326 millions de touristes internationaux, 57% des déplacements étaient effectués par avion qui est le mode de déplacement le plus émetteur de CO2.

Avec la tendance des dernières années qui montre une augmentation des flux touristiques, tendance qui risque de s’accentuer à la sortie de la crise sanitaire actuelle, il devient intéressant de se poser la question des modes de transport alternatifs. Quels sont-ils aujourd’hui ?

Les solutions alternatives

Se tourner vers un mode de déplacement alternatif est lié à une nouvelle philosophie du voyage : le slow travel.
Le déplacement n’est plus uniquement un moyen, mais devient partie intégrante du voyage.
Comment nos différents modes de transport actuels peuvent-ils s’adapter au slow travel ? 

  • Le plus diffus : le transport routier

Largement utilisé aujourd’hui, le transport routier se transforme et s’adapte aux enjeux environnementaux actuels. La voiture devient un objet partagé et des entreprises comme BlablaCar s’inscrivent dans des programmes environnementaux visant à promouvoir le covoiturage pour diminuer l’empreinte écologique par voyageur.
Le bus et les cars sont également un moyen fortement utilisé avec la multiplication des entreprises qui offrent des voyages en Europe.
En 2019, Flixbus a ainsi transporté 10,5 millions de passagers, soit une augmentation de 43% par rapport à 2018. (peut être que l’indicatif 10.5 suffit). Le slow travel prend tout son sens ici : on ne compte pas ses heures de voyage, le déplacement fait partie du trip !

  • L’alternative chill : le transport ferroviaire

Voyage responsable, utiliser le train pour se déplacer

Le train est un mode de transport qui remporte l’adhésion des voyageurs, surtout des 15-35 ans.
En 2019, 1,4 milliards de passagers ont été transportés par train, toute raison confondue.
Des sociétés de transport ferroviaires, nationales ou européennes proposent aujourd’hui des offres avantageuses, avec des billets permettant de traverser plusieurs pays. C’est le cas des billets InterRail qui permet de voyager à travers l’Europe, avec différentes options en fonction du nombre de pays que l’on souhaite visiter, en continu ou de manière flexible sur 30 jours.
Actualité récente également (La bonne nouvelle en 2020, oui il y en a quand même une ! ) la mise en place d’un train de nuit Paris-Vienne dès 2021, et Paris-Berlin dès 2023. 

 

  • La nouvelle tendance : le transport fluvial / maritime

Voyage responsable en voilier

Le nouveau moyen qui a fait son entrée dans les modes de transports touristiques, de plus en plus utilisés de nos jours.
La tendance aujourd’hui est plus aux initiatives personnelles qu’aux voyages organisés type croisière, avec des temps plus allongés.
Les nouveaux moyens utilisés sont le catamaran, le voilier, barques, qui permettent de réduire les émissions de CO2.
Et pour les débutants, de nombreuses offres permettent de passer des semaines à voyager sur l’eau avec un skipper pour la partie navigation ! Le vrai plus de cette nouvelle tendance : les moteurs sont le vent, le courant et vos bras !
Le mode de déplacement qui vous rapproche le plus des éléments naturels, l’eau et le vent.

  • Le plus classique : le transport aérien

L’avion reste le seul moyen de parcourir beaucoup de kilomètres en peu de temps. Une solution est d’allonger son temps de voyage afin d’éviter son utilisation, solution impossible dans certains cas.
Continuer à utiliser l’avion et réduire son impact revêt plusieurs solutions : réduire l’usage de l’avion à un ou deux voyages par an, optimiser son déplacement en passant plus de temps sur place et diminuer ainsi l’impact par voyage, ou encore compenser son vol. Des sociétés de tourisme proposent de calculer l’empreinte carbone de chaque voyage, déplacement compris, et de compenser cette empreinte par des actions éco-responsables comme la plantation d’arbres.

  • Les plus fun : 100% challenge

Voyage responsable en vélo Et pour des voyages fun et challenge, les modes 100% éco-responsables à savoir le vélo et les voyages à pied !

Un conseil de lecture : l’article du Nouvel Obs : quelle mobilité urbaine en 2049 ?

La tendance : mobilité partagée !

Lire l’article du Nouvel Obs : quelle mobilité urbaine en 2049 ?

 

 

 

Notre sélection de roadtrips qui donnent envie : 

En vélo

Un trip de France à Singapour en vélo et en solo, c’est le pari qu’a souhaité relever Martin Paillard à bord de son vélo ! Aventures, rencontres, surprise ont marqué ce voyage d’un autre genre. Pour découvrir son trip en détails, découvrez ses vidéos sur sa chaîne YouTube Martin Paillard.

En voilier 

Une famille peu ordinaire où Valérie et David, les parents, qui ont décidé d’embarquer avec leur deux enfants à bord d’un voilier pour un voyage de longue durée. Ils sont devenus nomades des mers et tiennent à jour un carnet de bord sur leur site. Pour en savoir plus, le lien vers un article détaillé qui parle de leur aventure est ici : Récit d’un tour du monde en famille à bord d’un voilier

En train 

Un trajet en train de Bucarest à Vienne lors d’un de ses voyages en Europe du Sud-Est, Jenny livre un récit détaillé et représentatif de ce que pourrait être un voyage en train ! Elle voyage depuis près de 10 ans maintenant et a eu l’occasion de tester plusieurs moyens dont le ferroviaire. Pour découvrir ses récits de voyage au féminin, c’est par là : Le blog JDRoadtrip

De longue ou de courte durée, ces modes de transport alternatifs peuvent être adaptés à chaque voyage. Il suffit de se lancer et de tenter !

A très vite,

Mahana

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *