L’écologie pour tous, une vision globale de l’écologie

l'écologie pour tous

L’écologie pour tous, une vision globale de l’écologie

L’écologie et sa vision utopique

L’écologie est perçue comme « Un faux problème » ou  » Un problème de riche » en occident. Mais pourquoi l’écologie souffre d’une mauvaise presse alors que plus de 60% de la population française se sent concernée par les différents défis climatiques (Sondage Arte).

Mais qu’est-ce qu’est que l’écologie ?

Écologie : C’est une science qui étudie l’évolution des êtres vivants, entre eux et dans leur environnement.

Mais pourquoi l’écologie à « Mauvaise Presse » ?

À la question : « pour vous qu’est-ce qu’est l’écologie ? », on obtient des réponses très différentes.

En effet on observe en majorité l’association du terme « écologie » au terme suivant:

« Problèmes, Taxes, Impôts, Cause Perdues,… »

On associe énormément les termes suivants à l’écologie : « environnement »,  » transition écologique », « recyclage » « déchets », « pollution »,…

Cependant l’écologie est l’analyse d’un ensemble d’être vivant au sein d’un même écosystème.

Lors de l’émergence du courant dit « écologiste », on observait des actions de sensibilisation et de lutte. Elles étaient principalement basées sur le reproche mais aussi dans un sentiment de lutte.

Cette vision bien que très négative et peu réaliste reste cependant ancrée dans les esprits.

L’écologie comme une évidence

Actuellement on remet peu ou plus en cause les problèmes de réchauffement climatique (Accords de Paris ou encore la mise en place du conseil intergouvernemental pour le climat GIEC, COP, Convention Citoyenne Pour Le Climat,…)

Cependant, on observe peu de changement au sein des économies et donc cette vision de l’écologie reste identique et donc très mal considérée.

On observe la mise en place d’une cohésion au sein des différents acteurs de l’écologie (La convention citoyenne pour le climat et The Green Global Project s’efforcent de créer cette cohésion).

Quels sont les principaux problèmes qui s’opposent à la protection des écosystèmes ?

La COVID-19 : On observe que la pandémie de COVID-19 est un frein aux différents événements de la protection des écosystèmes.

La COVID-19 a permis l’émergence de nombreuses entreprises éco-responsables.

La dépendance énergétique : Les activités du quotidien sont énergies dépendantes. Elles sont essentiellement liées aux énergies fossiles (Gaz, Pétrole,…). La disponibilité en énergies fossiles les rendent moins chères que les énergies renouvelables.

Une économie de sur-consommation : Le tout jetable et le faible coût du pétrole a permis des progrès technologiques considérables. Cependant ils se sont fait aux détriment la protection de la planète.

Une digitalisation omniprésente : En effet, les objets connectés divers et variés sont présents partout dans le monde. On constate que leur impact sur la planète est considérable. Les technologies numériques sont le premier poste de consommation électrique au bureau et le second à la maison, rapport ADEME. À cela s’ajoute l’extraction des matières premières, la production de cette technologie et le transport pour un même et seul appareil digital. 

Un manque de formation écologique : En effet toutes les thématiques liées à l’écologie et la protection de l’environnement ne sont pas ou très peu enseignées dans les cursus conventionnels.

Existe t’il des solutions ?

Oui en effet il existe autant de solutions que de problèmes concernant la thématique écologique. Rassurez-vous même si les problèmes sont très imposants, il est très simple et facile d’agir.

En effet, il est possible d’agir sans investir beaucoup de temps et sans subir un surcoût de cette action éco-responsable.

Quelles sont les solutions ?

Elles sont diverses et variées, elles vont de la Permaculture aux AMAP tout en passant par l’économie circulaire. Mais aussi la négociation écologique en fait partie tout comme la mise en place d’écoles alternatives.

Le mot de la fin

Pour protéger la planète et son écosystème, il faut mettre en place un plan global d’actions, qui n’exclue aucun axe de l’économie et de la vie humaine. En effet la notion d’environnement et de développement durable est présente partout et tout le temps et par conséquent il est nécessaire de faire des effort allant dans ce sens à toutes les échelles.

NB: Prochainement je vais faire un article entièrement consacré à l’énergie sous toutes ses facettes, c’est pour cela que je ne détaille pas trop le sujet ici.

NB: Je ne détaille pas trop la partie solution car chaque solution a fait (permaculture) ou fera l’objet d’un article dédié.

Kévin Gouey

pour The Green Global Project – @thegreenglobalproject

The green global project

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *