Soie sauvage contre soie naturelle : comparaison et différences

Soie sauvage ou soie naturelle, comment choisir ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

La soie est une fibre textile luxueuse et raffinée, appréciée pour sa douceur, sa légèreté et sa brillance. Mais savez-vous qu’il existe en réalité plusieurs types de soie ? En fonction du mode de production et des caractéristiques du tissu, on peut distinguer la soie sauvage de la soie naturelle. Dans cet article, nous vous expliquons leurs principales différences et comment les reconnaître.

Sommaire

Origine et méthode de fabrication

Soie sauvage

La soie sauvage, appelée aussi “tussah“, provient des cocons produits par les papillons endémiques vivant généralement dans un environnement forestier ou de montagne. Ces cocons sont récoltés dans la nature après que le papillon ait émergé, donc sans intervention humaine sur le développement de l’insecte. Le processus de fabrication de la soie sauvage suit ensuite des étapes similaires à celles de la soie naturelle :

  1. Dévidage des fils de soie à partir des cocons
  2. Filature pour obtenir un fil continu
  3. Tissage pour créer différents types d’étoffes

Cependant, la soie sauvage ou doupion de soie possède une structure irrégulière qui lui confère un aspect plus rugueux et moins brillant que la soie naturelle.

Soie naturelle

La soie naturelle, également appelée “élevage“, est fabriquée à partir des cocons produits par les vers à soie domestiqués. Ces insectes sont élevés dans un environnement contrôlé, nourris exclusivement de feuilles de mûrier, ce qui influence leur développement et la qualité de leur soie. Avant l’éclosion du papillon, les cocons sont plongés dans de l’eau chaude pour dissoudre la séricine, une protéine qui maintient les fils de soie ensemble. Cela permet d’obtenir un fil de soie plus fin et régulier après dévidage et filature.

Caractéristiques et propriétés des tissus

Aspect visuel et toucher

La soie sauvage se caractérise par son aspect légèrement granuleux et mat. Les fils irréguliers créent des motifs aléatoires qui donnent beaucoup de richesse et de profondeur aux tissus. De plus, la soie sauvage présente généralement des variations naturelles de couleur dues à l’alimentation variée des papillons dans la nature, allant de beiges clairs à gris foncés ou même dorés.

A lire aussi :   Acheter un tampon encreur écologique pour entreprise

La soie naturelle, quant à elle, est réputée pour son lustre exceptionnel et sa douceur au toucher. Grâce à sa densité et à sa finesse, elle offre des reflets changeants selon l’angle de la lumière, ce qui lui confère une élégance indéniable. La soie naturelle est également plus uniforme en termes de couleur, avec des nuances allant du blanc au crème.

Propriétés thermiques et confort

Les deux types de soie possèdent d’excellentes propriétés thermiques, permettant à un vêtement en soie de conserver la chaleur en hiver tout en étant respirant et frais pendant les mois chauds. Cependant, la soie sauvage a tendance à être légèrement moins isolante que la soie naturelle, car son tissu est généralement plus épais et lesserré.

En outre, la différence principale réside dans la sensation au porté et le tombé : la soie sauvage donne un toucher légèrement rugueux et soutenu pour un aspect authentique, tandis que la soie naturelle offre un toucher velouté au drapé fluide et souple.

Utilisations et applications

Vêtements et accessoires

De par leur beauté et leur confort, les deux types de soie sont utilisés dans la confection de vêtements haut de gamme, tels que les robes de soirée, les chemises, les foulards ou encore les cravates. La soie sauvage, grâce à sa texture caractéristique et son aspect rustique, est particulièrement adaptée aux vêtements de cérémonie ou aux tenues ethniques. La soie naturelle, en revanche, est souvent choisie pour la création de sous-vêtements élégants et confortables, ou pour les vêtements habillés alliant sophistication et légèreté.

Ameublement et décoration

Les tissus en soie sont également prisés pour la confection de textiles d’ameublement, tels que les rideaux, les coussins ou les couvre-lits. La soie sauvage, avec son aspect texturé et ses richesses dans les tonalités, apporte une touche de noblesse et d’exclusivité à un intérieur. À l’inverse, la soie naturelle peut être utilisée pour créér des pièces au drapé luxueux et aux reflets chatoyants, pour une ambiance raffinée et épurée.

A lire aussi :   La pollution plastique : c’est quoi ? Quelles conséquences ? Comment y remédier ?

Entretien et durabilité

Tous les types de soie nécessitent un entretien délicat afin de préserver leurs propriétés et leur beauté sur le long terme. Il est recommandé de nettoyer les articles en soie à la main avec un savon doux, sans frotter ni tordre le tissu, puis de les sécher bien à plat et loin des sources directesde chaleur.La soie sauvage étant plus robuste, elle résistera mieux aux manipulations répétées que la soie naturelle, cette dernière étant plus délicate et fragile face aux agressions extérieures (frottement, eau, lumière).

En somme, que vous choisissiez la soie sauvage ou la soie naturelle pour vos créations textiles, il s’agit toujours d’un investissement qui saura apporter une touche de luxe et de distinction à votre garde-robe, votre maison ou vos accessoires. Le choix entre ces deux types de soie dépendra en dernière instance de votre propre sensibilité et des exigences esthétiques et tactiles du projet envisagé.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook