La pollution lumineuse, un fléau de grande envergure

Qu'est-ce que la pollution lumineuse ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Qu’est-ce que la pollution lumineuse ?

A l’heure actuelle, les lumières artificielles sont partout. Des lampadaires aux panneaux publicitaires en passant par les installations sportives et industrielles. Elles nous sont très utiles dans notre quotidien mais elles provoquent de nombreuses nuisances chez tous les êtres vivants. La pollution lumineuse est définie comme étant les effets nuisibles de l’éclairage public sur l’environnement. De nombreux habitants des villes ne peuvent plus voir les étoiles mais cet effet n’a pas de fort impact sur la biodiversité (nous y compris).

 

Cette présence de lumière artificielle perturbe toute la faune et la flore directement ou indirectement

Chez les humains, les lumières dérèglent notre horloge biologique en perturbant la production de certaines hormones notamment la mélatonine, hormone du sommeil. Trop d’éclairage est donc néfaste à notre santé et certains militants considèrent même que c’est un problème de santé publique.

Chez les autres animaux, les batraciens, les insectes nocturnes, les chauves-souris et les oiseaux de nuit sont particulièrement touchés. Les insectes sont, par exemple, attirés par la lumière (plus elle est bleue plus elle est attirante). Ils restent autour de la zone lumineuse et s’épuisent ou se brûlent. Ils sont aussi victimes de plus de prédation notamment des chauves-souris. Les chercheurs estiment qu’au printemps, 150 insectes meurent chaque nuit à chaque lampadaire. Il y a alors un déséquilibre de la chaîne alimentaire.

Les lumières désorientent les oiseaux migrateurs qui migrent la nuit.

La disparition d’insectes pollinisateurs peut entraîner la disparition de certains végétaux qui en étaient dépendants.

 

De nombreuses lumières sont allumées inutilement et gaspillent de l’électricité

Pourtant une réglementation européenne oblige l’utilisation de LED qui divise par 2 l’électricité nécessaire. Mais ces LED ont aussi un côté négatif. Comme elles sont “bleues”, elles attirent plus les insectes et perturbent plus notre horloge biologique que les anciennes ampoules.

Certaines villes choisissent d’éteindre leurs lampadaires entre minuit et 6h. D’autres font le choix de remplacer les anciens lampadaires par des nouveaux, mieux orientés qui limitent la pollution lumineuse du ciel et donc préservent la vie des animaux nocturnes du ciel.

A lire aussi :   Comment recycler les déchets informatiques ? Les bonnes méthodes pour un recyclage efficace !

Enfin, une réglementation existe pour les entreprises, les vitrines et les néons. Cette loi interdit d’allumer les lumières entre 1h et 6h du matin (ou 1h après la fermeture et 1h avant l’ouverture), mais cette loi peut bénéficier d’exceptions. Cette loi est très peu respectée mais de plus en plus de citoyens luttent pour qu’elle le soit en éteignant les enseignes lumineuses. Pour éteindre une enseigne lumineuse, il suffit d’un bâton avec un crochet à une extrémité.

Source : Quand la pollution lumineuse occulte la nuit | ARTE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook