Conseils pour créer un jardin écologique

Conseils pour un jardin écologique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Créé en 1932, le jardinage écologique réduit le risque des problèmes de santé. De plus, il ne pollue pas l’environnement. En effet, la plupart des produits qui sont utilisés sont fabriqués avec des végétaux. Optez pour ce type de jardinage, c’est aussi s’offrir des produits bio. Cependant, s’il est très apprécié par beaucoup de personnes, la mise en place d’un jardin écologique se fait selon certaines étapes.

Sommaire

Choisir l’emplacement de son jardin écologique

Le choix de l’emplacement est un point important dans la création d’un jardin écologique. L’idéal serait de planter vos espèces végétales sur un espace qui reçoit plus le soleil et qui est plus exposé au vent quotidiennement. Ainsi, les moisissures ne pourront pas déranger votre culture. En outre, pour se développer, les plantes ont besoin d’eau. Assurez-vous donc de choisir un lieu proche d’une source d’eau propre (évitez les surfaces qui pourront vite se contaminer ou qui sont proches des eaux usées). Ainsi, vous pouvez arroser votre jardin facilement.

En dehors des facteurs comme l’exposition au vent, le choix de l’emplacement du jardin écologique se fait en fonction des plantes que vous comptez planter sur le sol et de la région dans laquelle vous vous trouvez. Par exemple, si vous habitez dans un milieu où le vent souffle assez, évitez les plantes qui ont plus besoin d’eau pour se développer.

Le choix des outils de jardin, l’analyse de la terre et la plantation

Comment créer un jardin écologique ?

 

Une fois le choix de l’emplacement effectué, il faut choisir les bons outils, analyser le terrain et commencer la plantation.

Le choix des outils de jardin

Comme le souligne cet article, avant de planter n’importe quelle plante sur la surface choisie, il faut d’abord la nettoyer ; retirer les branches cassées, les feuilles mortes, les mauvaises herbes et tout ce qui peut empêcher les semis de se développer. Pour mener à bien cette mission, vous aurez besoin des outils comme la brouette, le sécateur, le râteau et la houe. D’autres outils comme la fourche, la grelinette et la serfouette vous seront également utiles pour travailler votre jardin écologique.

A lire aussi :   J'ai testé la taie d'oreiller en soie avec Emily's Pillow !

Pour acheter ses outils, dirigez-vous vers les magasins spécialisés. Une fois sur place, sélectionnez un matériel de qualité qui soit adapté à votre taille. En effet, il existe sur le marché des outils de jardinage de longueur et de largeur différentes. N’hésitez pas à tester les outils avant de conclure l’achat. Rappelons que certains magasins spécialisés proposent un service de location de matériel de jardin. Si vous n’avez pas les moyens pour acheter de nouveaux outils, ce service est plus recommandé.

Après l’étape du choix des outils vient celle de l’analyse du sol. En effet, toutes les plantes ne conviennent pas à tous les types de sols. Pour savoir si les espèces végétales choisies peuvent pousser sur la surface de votre choix, il faut analyser celle-ci en envoyant un échantillon du sol dans un laboratoire. Le résultat vous permettra de connaitre les éléments nutritifs dont dispose votre sol, la composition de celui-ci et les éléments qui manquent.

Dans le cas où il manquerait des éléments chimiques, pensez à ajouter au sol de l’engrais pour le nourrir. Quel type d’engrais choisir ? L’engrais naturel dont la cendre de bois, les feuilles de thé, les algues marines, le compost sont les plus recommandés. Ces éléments feront du bien à votre jardin. Rappelons que l’urine constitue également un meilleur engrais naturel pour les jardins écologiques. Elle contient en effet du potassium et de l’azote, ce sont tous des éléments qui aident les plantes à bien pousser.

Commencez la plantation

L’analyse du sol déjà faite, il faut maintenant poser les plantes en terre. À nouveau, pour créer un jardin écologique, les plantes choisies doivent s’adapter à la nature du sol. Il faut qu’elles soient endémiques et conviennent au climat de la région. D’autre part, optez pour des plantes qui n’ont pas besoin d’une quantité importante d’eau au quotidien pour se développer. Ce point est très important pour un jardin écologique.

A lire aussi :   Gourde Morning | Test et avis des bouteilles isothermes réutilisables

Par ailleurs, il faut varier les plantes. Ne plantez pas uniquement les mêmes espèces végétales et assurez-vous que ces dernières conviennent au style de votre jardin avant de les acheter. Si vous optez par exemple pour un jardin à l’anglaise, optez pour le rosier, les hampes florales et le tritoma orange. Le phlox panticulala et la campanule sont également les meilleures options pour apporter du charme dans un jardin à l’anglaise. Cependant, les espèces végétales ne se plantent pas à n’importe quel moment. Si vous voulez que celles de votre choix se développent bien, plantez-les en printemps.

En outre, au même titre que le jardin urbain et le jardin potager, le jardin écologique s’arrose. En effet, la plupart des plantes ont besoin de l’eau pour se développer. Pour les arroser, vous pouvez utiliser l’eau de pluie collectée dans une bassine ou un tonneau. Quoi qu’il en soit, vérifiez de temps en temps le collecteur choisi. S’il est sale, lavez-le avec des produits de qualité avant de collecter à nouveau de l’eau à l’intérieur. En effet, l’eau qui doit servir à arroser les plantes du jardin doit être propre. Autrement, les moustiques pourront se développer dans le milieu.

Luttez contre les mauvaises herbes

Les mauvaises herbes peuvent empêcher les plantes de bien se développer. Pour les repousser, vous n’êtes pas obligé de recourir aux pesticides ni à d’autres produits dangereux pour la santé. Il existe des solutions simples et saines pour prévenir leur apparition. L’une d’entre elles est le paillage. Ce dernier consiste à étendre dans le jardin des matières organiques déchiquetées. Il s’agit notamment du carton et de la paille. Vous pouvez également utiliser les copeaux de bois ou les fourrières. Quel que soit votre choix, ces matériaux limiteront l’apparition des herbes indésirables dans votre jardin écologique.

L’autre solution pour prévenir les mauvaises herbes est le sarclage. Cela consiste à couper les mauvaises herbes avec un outil adapté. Toutefois, si vous optez pour cette solution, il va falloir sarcler régulièrement votre jardin. Si vous attendez trop longtemps pour le faire, les herbes indésirables pourront grandir plus que les plantes et créer d’autres problèmes plus importants dans le jardin. Certains produits naturels comme l’huile de colza peuvent également vous aider à prévenir les mauvaises herbes.

A lire aussi :   La Maison du sapin - Le sapin en bois réutilisable et éco-responsable
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook