Voge développe un système de stabilisation innovant pour motos

"Voge développe un système de stabilisation innovant pour motos"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Voge met au point un système novateur pour la stabilité des motos

La société Voge progresse dans la conception d’un système novateur visant à faciliter la manœuvre et le stationnement des motocyclettes. Divers prototypes de motos auto-équilibrées ont vu le jour, à l’image des concepts Riding Assist de Honda, du projet Motoroid de Yamaha et des initiatives AMSAS, tous fondés sur des technologies de pointe telles que les gyroscopes et capteurs d’inclinaison pour maintenir l’équilibre des machines à basse vitesse ou même à l’arrêt. Même Harley-Davidson s’est penchée sur une idée similaire.

Loncin, la maison mère de Voge, a déposé une demande de brevet pour un dispositif qui propose de résoudre certains de ces problèmes avec une paire de roues détachables ressemblant étrangement à des roulettes stabilisatrices pour vélos d’enfants. L’objectif est de créer des motocyclettes qui ne tombent pas quand elles sont immobiles ou se déplacent à une vitesse très faible, que ce soit lorsqu’on les pousse, ou lorsqu’elles démarrent ou s’arrêtent.

Une innovation rassurante pour les débutants

Ce moment est souvent une source de stress pour les motocyclistes novices. Les roues additionnelles extensibles conçues par Voge, ainsi que les innovations japonaises, visent à éliminer ce risque à basse vitesse. Si l’idée peut sembler risible, elle détient cependant une réelle valeur pratique. Il existe même des solutions post-vente semblables sur le marché, comme le système LegUp LandinGear, destinées à aider les pilotes qui, en raison d’une incapacité, ne peuvent soutenir le poids de leur moto mais souhaitent continuer à conduire.

Le concept proposé par Loncin est légèrement plus élaboré que de simples roulettes électriques qui s’écartent du bras oscillant. Il s’agit d’un ensemble autonome, adaptable sur presque toutes les motocyclettes munies d’un bras oscillant double. Les roues supplémentaires se déploient sur simple pression d’un bouton, ou automatiquement à l’arrêt. Elles ne se contentent pas de s’étirer jusqu’à une longueur fixée, mais disposent de capteurs sur chaque jambe qui s’activent lorsque la roue de cette jambe touche le sol, permettant au système de fonctionner sur un terrain inégal ou une route sinueuse.

A lire aussi :   Vida de Hero MotoCorp : Nouvelle marque deux-roues électriques

Une technologie avant-gardiste

La demande de brevet montre deux déclinaisons du système. La première monte les roues sur des bras de suspension qui pivotent à leur extrémité arrière et sont actionnés par des bras électriques attachés au bras oscillant de la moto, devant eux. La seconde variante utilise un système en parallélogramme avec deux biellettes latérales reliées à un support surmonté de la roue inférieure.

L’expansion de Voge se fait rapidement ressentir en Europe, avec une gamme de motos allant de 125cc à 650cc. Loncin fabrique déjà ces moteurs pour le compte de BMW, ce qui souligne un accord similaire à celui entre CFMOTO et KTM pour l’utilisation d’un moteur bicylindre de 799cc dans l’Ibex. La moto figurant dans le nouveau brevet est la Voge 525DSX, une moto d’aventure avec un moteur bicylindre, lancée plus tôt cette année.

En plus d’aider à prévenir les chutes embarrassantes à basse vitesse, cette innovation pourrait également rendre obsolète la traditionnelle béquille latérale ou centrale. Elle agirait comme une béquille permanente et extensible en jeu chaque fois que la moto est stationnée, compensant en partie le poids supplémentaire qu’elle porte.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp