Une étude de Bosch révèle qu’un français sur 3 pédale quotidiennement

"Un Français sur trois pédale au quotidien, étude Bosch révèle"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Le vélo électrique séduit mais la sécurité sur route fait défaut

Une adhésion en hausse malgré des obstacles persistants

Selon une enquête récemment menée par Bosch, environ un tiers de la population française se sert du vélo au quotidien.
Les 2/3 restants pourraient être intéressés par les vélos électriques si ce n’est la sécurité routière qui représente un obstacle majeur. Même si la tendance à l’acquisition de vélos électriques a suscité un engouement certain au cours des dernières années, la crainte liée aux risques de circulation demeure un point d’achoppement.

Effectivement, près de la moitié des citadins expriment leur inquiétude face aux dangers potentiels sur la route, et ce, malgré la mise en place d’infrastructures cyclables par les autorités françaises. Les discontinuités dans les pistes cyclables et la présence d’obstacles peuvent être source de danger pour les cyclistes.
Par ailleurs, le vol reste une grande préoccupation, étant donné que le nombre de vols de vélos se situe entre 350 000 et 580 000 par an selon les statistiques.

L’attraction du vélo électrique pour la mobilité urbaine

Dans l’enquête de Bosch, une majorité de personnes non-pratiquantes évoque l’assistance électrique comme une incitation potentielle à privilégier le vélo.
Pour les adeptes, les atouts sont multiples, notamment la facilité de contournement des embouteillages, la résolution des difficultés de stationnement et un bénéfice économique non négligeable.

Une minorité, mais en augmentation, valorise l’avantage environnemental des vélos électriques, qui contribuent significativement à réduire l’empreinte carbone des déplacements. Par rapport aux moyens de transport traditionnels, l’émission de CO² des vélos électriques est notablement moins élevée, un atout écologique indéniable.

Le besoin d’améliorations pour une véritable transition

Tant que les questions de sécurisation des trajets en vélo ne seront pas résolues et les mesures de protection contre le vol insuffisantes, un certain nombre de Français hésiteront à adopter pleinement le vélo électrique comme moyen de transport quotidien.

A lire aussi :   Strava : un rapport qui prouve l'essor incroyable des parcours à vélo électrique

Des progrès dans l’équipement de sécurité des vélos, tels que ceux proposés par Bosch avec des systèmes d’alarme et de verrouillage innovants, sont certainement une étape positive. Néanmoins, il incombe également aux autorités publiques et locales d’améliorer les infrastructures et la sûreté des pistes cyclables pour favoriser une mobilité durable et sécuritaire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook