Un alignement des prix des voitures électriques sur ceux des véhicules thermiques entre 2027 et 2028

Parité des prix en 2027 pour les voitures électriques
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

L’avènement imminent de l’électrique accessible à tous

Un tournant notable dans l’industrie automobile s’amorce avec la réduction significative des coûts liée à la production des véhicules électriques, cette évolution majeure annonce l’atteinte de la parité tarifaire avec les voitures à motorisation thermique dès 2027.

Une concurrence acharnée promet de remodeler le paysage des fabricants de véhicules zéro-émission.

Le marché électrique en essor malgré des freins

Le secteur de la voiture électrique affiche une dynamique positive en France avec une augmentation des ventes de 37 % sur une année.
Néanmoins, le coût d’acquisition relativement élevé et des questions d’autonomie continuent de constituer des obstacles pour nombre de consommateurs malgré les ajustements tarifaires récents effectués par les constructeurs.

Une parité bientôt effective

Animés par une guerre des prix particulièrement palpable depuis l’an dernier, initée par des acteurs comme Tesla, les constructeurs anticipent une intensification de cette tendance.

Selon des prévisions de spécialistes, à l’horizon de la fin de la décennie, les voitures électriques devraient coûter moins cher à produire, résultant de la baisse de prix des composants essentiels tels que le lithium.
Renault projette une alignement des tarifs de ses modèles électriques futurs sur ceux des véhicules thermiques entre 2027 et 2028.

Innovations et implications en matière de réparation et d’assurance

Des géants de l’industrie comme Tesla et Toyota s’orientent vers de nouvelles techniques de production telles que le Gigacasting, qui simplifie l’assemblage en réduisant le nombre de pièces.

Bien que cette méthode soit rentable, elle pourrait engendrer des coûts de réparation plus élevés en cas de dommage, avec une augmentation estimée de 30 % pour les interventions sur la carrosserie et la batterie, impactant potentiellement les primes d’assurance.

Prévision de faillites parmi les fabricants

Le marché des véhicules électriques pourrait connaître une purge avec la disparition anticipée de 15 % des entreprises fondées ces dix dernières années d’ici 2027, au gré des acquisitions et banqueroutes inévitables dans un contexte concurrentiel exacerbé.

A lire aussi :   Rocket One : la Marvel de la technologie moto électrique française de EyeLights

Focalisation sur l’Europe et perspectives d’exportations

Confrontés à une saturation, notamment en Chine avec plus de 80 fabricants de véhicules électriques, certains acteurs tels que Aiways se détournent de leur marché local pour se concentrer sur l’Europe.

Cette région représente un potentiel prometteur également identifié par des marques telles que MG, BYD, Xpeng, ou même des sociétés américaines en difficulté financière comme Lucid Motors, Rivian et Fisker.
L’augmentation des exportations est attendue avec pour objectif essentiel la survie plutôt que les bénéfices considérables.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp