Île-de-France : 3000 nouvelles places de vélo en gares parisiennes

3000 places de vélo dans les gares parisiennes pour les jeux olympiques
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

3000 places de stationnement vélo prévues dans 6 gares parisiennes

Une initiative pour les Jeux olympiques

Île-de-France Mobilités a annoncé la création de 3000 places de stationnement vélo dans six des plus grandes gares de Paris pour les Jeux olympiques de 2024. Les gares concernées sont Austerlitz, Montparnasse, Gare de l’Est, Gare du Nord, Saint-Lazare et Bercy. Par exemple, Gare de Nord accueillera près de 1200 places, tandis que Paris Bercy en aura 120. Cette initiative facilitera les déplacements pour les Franciliens et les touristes à condition que le reste du réseau de transports en commun suive.

Un retard de 6 mois sur les objectifs

Néanmoins, malgré cette avancée, la région accuse un retard significatif sur les objectifs de stationnements vélo en gare fixés par la loi LOM. Selon l’observatoire Vélo et Territoires, seulement 12 % des gares avaient atteint l’objectif prévu pour la fin 2023. Les nouvelles places permettront aux principales gares parisiennes de se rapprocher des objectifs, mais la Gare Saint-Lazare restera encore loin de son but avec presque 500 places prévues pour fin juin, alors que l’objectif est le double.

Les défis rencontrés

Divers facteurs expliquent ces retards : l’implication de nombreux acteurs comme la SNCF, la RATP, les régions et les communes complexifie la coordination. De plus, la disponibilité des espaces autour des gares, où le foncier est rare et onéreux, pose problème. Rogner sur quelques places de parking pour voitures pourrait aider à avancer sur ce point.

L’intermodalité, qui combine plusieurs modes de transport dans un même trajet, est essentielle pour les mobilités de demain. Le vélo offre une solution aux défis actuels, mais son succès dépend également du réseau de transports en commun.

Conclusion

Ces nouvelles initiatives pour les surfaces de stationnement vélo marquent une avancée nécessaire mais insuffisante pour combler le retard accumulé. Pour réussir cette transition vers une mobilité plus durable, une meilleure coordination entre les différents acteurs et une intégration plus complète des transports en commun sont indispensables.

A lire aussi :   VanMoof renait : plus de 50 points SAV en Europe
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook