Hydrocycle : l’avenir de la moto à hydrogène en Europe

Hydrocycle : l'avenir de la moto à hydrogène en Europe
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

la moto à Hydrogène, peut-être l’avenir de la mobilité 2 roues ?

Un virage révolutionnaire

L’Hydrocycle, projet porté par une collaboration germano-tchèque, incarne cette avancée majeure en proposant un concept de moto électrique à hydrogène, destinée à transformer radicalement l’univers du transport à deux roues.

Le potentiel de l’hydrogène

L’Institut Fraunhofer pour la Technologie des Machines-Outils et de la Forme (Fraunhofer IWU) s’illustre comme l’un des principaux instigateurs de cette initiative.

Ils mettent en lumière les avantages incontestables de l’hydrogène, qui, sous forme compressée, pourrait propulser une voiture sur près de 100 km avec un seul kilogramme.
L’hydrogène se révèle encore plus prometteur pour les véhicules de plus petite taille tels que les scooters électriques et les motos électriques.

Un défi technique

Il reste néanmoins des obstacles techniques à surmonter. La mise au point d’un système embarqué capable de transformer l’hydrogène en énergie électrique sur une moto impose un challenge de taille, notamment en raison du poids potentiel de ces équipements.
Malgré ces contraintes, le consortium s’est engagé à élaborer un prototype appelé Hydrocycle conforme aux normes européennes avant 2025.

Un enjeu urbain et écologique

Ce prototype vise principalement à répondre aux besoins de mobilité urbaine.
Le secteur des livraisons à domicile figure au premier rang des applications visées, avec l’objectif ultime d’offrir une solution de mobilité sans CO2 et moins bruyante.

Collaboration et développement

Concernant la réalisation du projet, des entités tchèques comme le bureau de design 1to1design, l’Université Technique Tchèque et la société de recherche et de développement ÚJV Řež se chargeront de développer la plateforme de la moto Hydrocycle.
Du côté allemand, des acteurs tels que Fraunhofer IWU et WätaSwärmetauscher Sachsen GmbH travailleront sur le cœur du système, à savoir la pile à combustible et le moteur électrique qui équiperont le véhicule.

Impact et perspectives à l’échelle européenne et mondiale

Ce projet hydrocycle a le potentiel de générer des retombées majeures pour l’industrie moto européenne et internationale.
Il s’inscrit parfaitement dans la stratégie hydrogène de l’Union européenne, qui anticipe l’hydrogène comme vecteur central de la mobilité dès 2030, aligné sur l’objectif de neutralité carbone pour 2050.
On sait que d’autres acteurs effectuent également des recherches dans ce domaine comme Yamaha qui travaille sur une moto à hydrogène, ou la startup française Pragma Mobility qui commercialise déjà un scooter à hydrogène.

A lire aussi :   Cake, pionnier des motos électriques, s'effondre et déclare faillite
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook