Giant révolutionne le marché du vélo électrique avec une stratégie unique

Giant révolutionne le marché du vélo électrique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Démarcation stratégique de Giant dans l’univers des vélos électriques

Fondée sur une approche résolument innovante, la compagnie Giant s’est rapidement démarquée sur le marché florissant des vélos électriques.

Avec son centre de recherche et développement basé à Lelystad aux Pays-Bas, Giant ambitionne de renforcer ses offres de services pour les aficionados de ses véhicules à assistance électrique, tout en mettant en lumière les avantages concurrentiels dont elle dispose, tels que sa production interne de moteurs, une disponibilité soutenue de pièces détachées et un maillage conséquent de points de vente.

L’indépendance technique comme pierre angulaire

Se démarquant de la norme industrielle qui consiste à s’approvisionner chez des géants comme Bosch, Giant a tracé sa propre route en élaborant des moteurs et batteries in-house.

C’est en partenariat avec des acteurs reconnus tels que Yamaha pour les moteurs SyncDrive, et Panasonic pour les batteries, que Giant a structuré son autonomie technologique.

Oliver Hensche, à la tête de Giant Deutschland GmbH, relate les débuts interpellants : « En débutant dans l’e-bike, bon nombre de distributeurs s’interrogeaient sur notre démarche de ne pas recourir simplement aux services de Bosch pour commercialiser plus aisément nos vélos électriques. Pourtant, notre vision était claire : traiter le vélo comme un produit cohérent et intégré. » Cette stratégie se révèle payante, d’autant plus dans un contexte où certains acteurs, comme Accell ou VanMoof, rencontrent des difficultés.

Une palette de services étoffée pour les clients Giant

Giant ne cesse d’étendre son avantage compétitif grâce à un ensemble de services après-vente uniques pour ses clients.

Exemple concret : le programme de maintenance des moteurs SyncDrive, élaboré avec Yamaha, qui bénéficie déjà aux clients en Allemagne et en Autriche.

Chaque année, plus de 600 moteurs sont rénovés ou entretenus, passant par un processus rigoureux de nettoyage, de mise à jour logicielle et de contrôle des composants. La France serait la prochaine bénéficiaire de cette offre valeur ajoutée.

A lire aussi :   MG IM L6 : Première voiture électrique à batterie solide et 800 km d'autonomie

L’accent sur la redistribution via les revendeurs

Plutôt que de s’aventurer dans la vente directe en ligne, Giant prône un renforcement de sa coopération avec ses 12 000 revendeurs mondiaux.

En fournissant un soutien en marketing et en enrichissant l’éventail de services à la clientèle, la marque consolide son réseau de distribution. Oliver Hensche exprime cette vision : « Dans une décennie, les concessionnaires prospères seront ceux qui sauront proposer un service de qualité, et c’est précisément dans ce domaine que Giant souhaite exceller. »

Giant face à la crise du vélo électrique

La “crise du vélo électrique” en Europe ne semble pas ébranler Giant, qui a récemment lancé l’AnyTour E+, muni du récent moteur SyncDrive Sport 2 et d’une batterie innovante conçue avec Panasonic.

Cette sortie illustre bien la tranquillité de l’entreprise face aux turbulences du marché.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp