Giant : baisse mondiale de 16,4% des ventes malgré le boom en Chine

Giant: baisse mondiale des ventes malgré le boom en Chine
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Le groupe Giant connaît une chute mondiale de ses ventes

Le leader mondial de la fabrication de vélos, Giant, a fait face à une diminution significative de ses performances commerciales globales, avec une réduction de 16,4% de ses ventes au plan international.

Cette déclin découle principalement de défis rencontrés sur le marché des vélos électriques en Europe et aux États-Unis qui représentent 30% du chiffre d’affaires de l’entreprise.
Bien que le groupe ait enregistré un chiffre d’affaires de 2,23 milliards d’euros, la conjoncture adverse affecte le secteur des deux-roues, y compris celui des vélos à assistance électrique.

La crise du secteur cyclable frappe durement les grands noms

Tout comme ses confrères tels qu’Accell, Shimano et VanMoof, le fabricant basé à Taïwan a clos l’année 2023 sur une note négative.

Malgré une stratégie de présence mondiale qui lui a permis de redistribuer ses vélos électriques sur des marchés plus dynamiques, Giant n’a pas réussi à pallier la baisse de la demande pour ses produits d’entrée de gamme, notamment en provenance du Vieux Continent et de l’Amérique du Nord.

Des perspectives de rétablissement dans un contexte de sur stocks

Selon Young Liu, PDG de Giant, le groupe va jusqu’à acheminer vers la Chine des vélos invendables sur les marchés européen et nord-américain.

La Chine affiche une croissance continue et solide pour l’année en cours. Cependant, il admet que les excédents de stock dans les régions européenne et américaine ne seront probablement pas épuisés avant le troisième trimestre.

Par conséquent, le marché du vélo en 2024 se trouve toujours être influencé négativement par cette situation.
Cette problématique est d’autant plus critique pour le segment des vélos électriques, qui a vu ses ventes chuter drastiquement en 2023.

Néanmoins, le directeur général garde une vision optimiste. Il espère que, une fois les stocks excédentaires liquidés et les tensions géopolitiques apaisées, Giant retrouvera un élan de croissance. I
l mise sur le marché chinois comme moteur de croissance et est persuadé que le vélo électrique jouera à nouveau son rôle de catalyseur du développement du groupe.

A lire aussi :   Plusieurs employés annoncent une nouvelle vague de licenciements chez Wiggle
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp