Excès de vitesse à vélo : risque-t-on des sanctions ?

Excès de vitesse à vélo : risque-t-on des sanctions ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

La législation autour de la vitesse à vélo

L’engouement pour le cyclisme ne cesse de croître et avec lui, les interrogations concernant la réglementation en vigueur. La question de l’excès de vitesse à deux-roues, et de ses conséquences possibles, soulève notamment de nombreuses interrogations chez les adeptes de vélo électrique. Nous avons décidé de mener l’enquête pour lever le voile sur ce sujet d’actualité.

Quand le code de la route s’applique aux cyclistes

C’est une réalité méconnue mais établie : le cycliste est soumis aux mêmes règles de circulation que les autres usagers de la route. Le Code de la route stipule clairement que les limitations de vitesse ne sont pas l’apanage des véhicules motorisés. Ainsi, l’article R 413-6 mentionne que toute transgression des limites de vitesse autorisées par un conducteur non motorisé peut être sanctionnée d’une amende de la deuxième classe. De plus, outre le simple franchissement du seuil de vitesse, le comportement imprudent, ignorant des conditions de circulation dangereuses, peut aussi engendrer des amendes plus élevées.

Peut-on perdre des points sur son permis à vélo ?

Contrairement aux idées reçues, même si vous possédez un permis de conduire, aucune infraction commise à vélo ne pourra aboutir à un retrait de points. En revanche, une nuance importante mérite d’être soulignée : en cas de faute grave (comme la conduite en état d’ébriété), un juge a la possibilité de suspendre le permis de conduire du contrevenant.

Adopter une vitesse raisonnable en milieux urbains

La problématique de l’excès de vitesse pour les cyclistes se manifeste principalement dans les zones où la limite est abaissée, notamment les zones 30, les zones de rencontre ou encore les zones piétonnes. Un comportement adapté est indispensable pour éviter toute amende, mais surtout pour préserver la sécurité de tous. La préconisation est claire: ne pas dépasser 30 km/h en zone 30, et 20 km/h en zone de rencontre tout en cédant la priorité aux piétons. Dans les secteurs dédiés aux piétons, il est recommandé de “rouler au pas”, voire de mettre pied à terre pour éviter toute nuisance.

A lire aussi :   Crise de la mer Rouge : hausse des prix des VAE asiatiques

Malgré l’absence de compteurs de vitesse sur de nombreux vélos, une conduite consciente des limitations est de mise. Et si les dépassements de vitesse peuvent parfois mener à des sanctions, il est souvent rapporté que les forces de l’ordre font preuve de pédagogie à l’égard de cyclistes circulant trop vite, préférant le rappel à l’ordre à la sanction immédiate.

Il appartient donc à chacun, habitué des déplacements urbains ou cycliste occasionnel, de se familiariser avec les règles en vigueur et d’adapter sa vitesse en conséquence, pour un partage harmonieux de l’espace public.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook