Europe : les chiffres de l’importation de vélos électriques sont inquiétants pour le marché

Chute continue des importations européennes de vélos électriques
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Les tendances fluctuantes du marché européen des vélos électriques

Le secteur des vélos électriques en Europe fait face à de sérieux défis, avec un ralentissement notable dans les importations de ces produits.
L’arrêt de la croissance dans ce domaine soulève des interrogations quant à l’avenir proche du marché, et des implications potentiellement préoccupantes pour l’année 2024.

Un marché en berne malgré une forte croissance antérieure

Les données récentes collectées et analysées par Eurostat signalent une tendance préoccupante: les importations de vélos électriques au sein de l’Union Européenne diminuent.
Cette baisse significative et persistante, qui a débuté au fil des mois, est essentiellement due à un déclin de la demande et une augmentation conséquente des stocks non écoulés auprès de grands constructeurs, dont les noms sont bien connus dans l’industrie tels que le groupe Accell, VanMoof, Vässla, et même Shimano.

Ce phénomène est perçu par certains comme une correction temporaire du marché, d’autres tendent à voir dans la situation actuelle les prémisses d’une crise durable qui affectera aussi l’année 2024, entravant le dynamisme des ventes en Europe.

Prévisions défavorables pour l’importation de vélos électriques

Les vélos électriques, majoritairement importés par les pays européens, voient leurs volumes d’import diminue, une tendance entamée dès le deuxième trimestre 2023.
Les difficultés dans les chaînes d’approvisionnement, exacerbées par les tensions géopolitiques actuelles, ne font qu’accentuer ce phénomène.
Ces éléments suggèrent un futur ralentissement des transactions pour l’année suivante.

Une segmentation du marché et un déplacement des segments de prix

La crise ne frappe pas uniformément l’ensemble du marché des vélos électriques.
En effet, il est à noter que les segments les plus atteints sont ceux des gammes basses et moyennes.
Par ailleurs, venant de Taïwan, le coût moyen unitaire des vélos a augmenté substantiellement, passant de 1 231 € à 1 647 € en un an, malgré une chute considérable du nombre d’unités vendues.

A lire aussi :   Finna Wind Peak : Le VTT électrique espagnol haut de gamme

Une situation exportatrice contrastée

L’évolution des exportations de Taïwan en 2023 démontre une augmentation initiale, suivie d’un déclin remarquable.
Toutefois, la baisse dans ce pays n’est pas un cas isolé, d’autres exportateurs majeurs connaissent une diminution similaire.
La Suisse, la Turquie et même la Chine sont affectées par une chute des volumes exportés vers l’Europe.

Les conséquences à long terme d’une reprise soudaine de la demande

Même si la valeur totale des transactions commerciales concernant les vélos électriques montre une résilience certaine début 2023, une question demeure : comment le secteur pourra-t-il répondre à une éventuelle reprise soudaine de la demande ?
Avec des chaînes de production principalement délocalisées en Asie, l’Europe risquerait de faire face à de graves difficultés d’approvisionnement, similaires à celles rencontrées après la période post-Covid.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook