Bientôt un vélo électrique qui se recharge à l’énergie solaire, c’est la promesse de Moving Power Lab

"Solar Commuter : le vélo électrique qui mise sur le solaire"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Le Solar Commuter, une révolution pour le vélo électrique grâce à l’énergie solaire

L’entreprise Moving Power Lab, innovant dans le domaine des moyens de transport écologiques, annonce le développement d’une nouvelle génération de vélos électriques qui pourraient bien modifier les habitudes de mobilité urbaine.

Ce nouveau modèle, baptisé Solar Commuter, se distingue par son système de recharge solaire, promettant aux usagers une autonomie jusqu’à 50 kilomètres sans nécessiter une prise électrique traditionnelle.

Innovation et collaboration technique

Basée à Sophia Antipolis, Moving Power Lab exploite le potentiel du Fablab de Polytech, école avec laquelle il collabore étroitement.

Sébastien Rothut, Xavier Lebreton et Eric Gignoux, les esprits ingénieux derrière ce projet, aspirent à transformer le concept de vélo électrique solaire en une solution viable pour les déplacements quotidiens, en particulier pour rejoindre le lieu de travail.

Des premiers modèles avant l’industrialisation

Le Solar Commuter, un prototype ambitieux, vise une commercialisation d’ici la fin de l’année 2024.
Une pré-série de cinquante vélos est prévue pour cet été, destinée à recueillir les impressions des salariés des entreprises locales, afin de parfaire le concept avant sa production à grande échelle.

Une technologie solaire adaptée au quotidien

“L’idée est de dépendre principalement d’un vélo qui reste chargé grâce à l’énergie solaire.
Et cela, peu importe la saison, sauf l’hiver où nous sommes moins bien dotés en ensoleillement”, partageait Eric Gignoux dans un entretien avec France Bleu Azur.
Le vélo est conçu pour charger sa batterie durant son stationnement, profitant ainsi au maximum de l’énergie solaire.

Un système d’orientation automatique

Le Solar Commuter est équipé à l’arrière d’un panneau solaire novateur, capable de s’orienter automatiquement pour optimiser la capture de l’énergie solaire tout au long de la journée.
Cela permet de recharger jusqu’à 60% de la batterie même en hiver, offrant jusqu’à 40 kilomètres d’autonomie.

Soutien et reconnaissances

Le projet a attiré l’intérêt de plusieurs entités, dont le pôle d’investissement du Crédit Agricole et l’Agence gouvernementale de transition écologique (Ademe), faisant du Solar Commuter un lauréat d’un défi dédié aux véhicules zéro émission.

A lire aussi :   Cannondale Synapse Neo 2 : un vélo de route et gravel évolué

Un investissement rentable à long terme

Si le coût du vélo final reste à confirmer, les initiateurs du projet s’attendent à un surcoût de l’ordre de 10% comparé à un vélo électrique standard.
Un supplément rapidement compensé par l’économie d’énergie réalisée sur la durée. “On pose son vélo, et le soleil se charge du reste”, conclut avec enthousiasme Eric Gignoux.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp