Cityscoot précurseur du scooter électrique en France racheté par Cooltra pour seulement 400 000 euros

Cityscoot racheté par Cooltra pour 400 000 euros
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Changement de cap pour le pionnier français des scooters électriques

Après une période difficile marquée par un redressement judiciaire, la transition s’opère pour la société française emblématique du scooter électrique en libre-service.
L’entreprise, qui s’est imposée en tant que précurseur dans le domaine depuis sa création en 2014, passe désormais sous pavillon de son rival, la firme espagnole Cooltra.
Cette dernière étape a été validée par le tribunal de commerce de Paris le 21 février dernier.

Une acquisition économique pour Cooltra

Affectée par les épreuves de la pandémie et par la concurrence accrue, la société a été cédée pour un montant de 400 000 euros.
Cette reprise économique entraîne une réduction significative du personnel.
Sur les 157 employés précédemment en poste, seulement 30 auront la chance de rejoindre l’équipe de Cooltra, principalement pour gérer l’entretien de la flotte existante de scooters.

Les ambitions initiales non réalisées

Cette transition contraste fortement avec les plans de Bertrand Fleurose, fondateur de la marque, qui avait quitté les rênes de l’entreprise en 2022.
Son objectif était de préserver la grande majorité des postes de travail et d’élargir la flotte avec l’achat de 3 000 scooters électriques supplémentaires afin de donner un nouvel élan à l’activité.

Une intégration en douceur pour les consommateurs

Les clients actuels ne devraient pas ressentir de désagréments suite à cette fusion.
L’accès au service de location de scooters sera possible via l’application Cooltra, en se servant des mêmes identifiants que sur l’ancienne application Cityscoot.
Leurs crédits préalablement acquis demeureront valables, transférés automatiquement à leur nouveau compte, à compter du vendredi 23 février dans la matinée.

A lire aussi :   Et si votre ville vous payez pour utiliser votre vélo ? C'est ce que propose la ville de Denver aux Etats-Unis
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp