Carlos Tavares de Stellantis alerte sur la guerre des prix de l’électrique

Carlos Tavares alerte sur la guerre des prix de l'électrique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Carlos Tavares et l’appréhension de Stellantis face à l’électrification automobile

À la tête de Stellantis, un géant de l’industrie automobile international, Carlos Tavares expose ses craintes relatives à la transition électrique, et plus particulièrement à la compétition acharnée sur les tarifs.
Sous sa direction, le groupe rassemblant des marques emblématiques telles que Citroën, Peugeot, Fiat, Jeep ou encore Opel, tout en reconnaissant le potentiel du secteur électrique, nourrit des inquiétudes prononcées.

L’électrique : une arène impitoyable

Tavares souligne l’assaut tarifaire initié notamment par Tesla (qui a récemment annoncé une baisse de prix sur le Model Y) et les concurrents chinois comme BYD, une stratégie qu’il qualifie de dangereuse et prédit un possible “bain de sang” si les prix continuent de chuter sans considération des coûts réels.
Au cœur des préoccupations : maintenir l’équilibre financier sans succomber à la pression de la réduction des coûts.

Perspectives et mouvements du marché

La conjoncture actuelle confirme ces appréhensions, avec des acteurs majeurs tels que Volkswagen et Ford qui souffrent financièrement de cette transition énergétique rapide et intensive.
L’impact de ces défis se traduit par des suppressions d’emplois, des pertes substantielles et des réévaluations de stratégie. Néanmoins, Stellantis ne reste pas immobile et œuvre à rendre ses véhicules électriques plus accessibles.

Efforts de Stellantis pour une électrification accessible

En dépit de la méfiance affichée, Stellantis avance tout de même vers la démocratisation de ses véhicules électriques.
La nouvelle Citroën ë-C3 promet, par exemple, un positionnement tarifaire attractif dès son lancement en juin et ce, sans rogner sur les caractéristiques. La Fiat Pandina, homologue de la citadine française, devrait afficher des prix comparables.

Le Peugeot E-3008 quant à lui, se positionne en figure de compétitivité sur le segment des SUV électriques, sans prétendre dominer la catégorie en termes de tarifs, il établit une proposition honnête eu égard à ses concurrents.

A lire aussi :   Le gouvernement met fin au leasing social pour les voitures électriques

Stellantis : entre ambitions et réalisme

Stellantis s’engage fermement dans le futur électrique avec des objectifs de vente considérables en Europe et aux États-Unis pour la fin de la décennie, ainsi qu’un plan pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2038.
Reste à observer comment l’entreprise conciliera ces aspirations avec les appréhensions de son dirigeant, et quel impact les événements mondiaux auront sur cette trajectoire ambitieuse.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook