Vélos électriques pour enfants : quelle est la réglementation ?

Vélos électriques pour enfants : Réglementations et avantages
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Le marché florissant des vélos électriques pour enfants en Europe

Avec une demande croissante pour les vélos à assistance électrique (VAE), notamment dans le secteur des VTT électriques, l’ajout d’un moteur pour faciliter la montée des côtes et permettre de suivre les cyclistes les plus endurants est une tendance en hausse.

Mais qu’en est-il des vélos électriques pour enfants ? Ont-ils le même usage ? Sont-ils légaux ?

Si l’on veut répondre brièvement à cette interrogation, oui, les VAE pour enfants sont autorisés. La seule contrainte est que, en France, il faut avoir atteint l’âge de 14 ans pour pouvoir conduire un vélo électrique sur la route.
Selon la législation française, les enfants de moins de 14 ans ont le droit d’utiliser des VAE hors route, sur des sentiers de montagne ou des voies privées.

Légalité et conformité des VAE pour enfants

En complément, le vélo électrique utilisé par votre enfant doit respecter la réglementation en vigueur concernant les VAE en France comme au Royaume-Uni.
Cela implique un moteur limité à 250 watts et une vitesse maximale de 25 km/h.
Plusieurs fabricants proposent des modèles de vélo électrique pour enfant, comme le Nakamura e-Summit Evo.

L’utilité des VAE pour les sorties en famille

La question de savoir si les enfants doivent ou non être autorisés à utiliser des VAE est assez clivante.
Cependant, en tant que parent, nous reconnaissons que les balades à vélo en famille peuvent s’avérer compliquées.
En effet, il arrive souvent que, juste avant d’atteindre la destination, un enfant fasse une crise et qu’en fin de compte le parent se retrouve à porter l’enfant, son vélo et le sien.
Nous comprenons parfaitement les raisons pour lesquelles un enfant pourrait bénéficier d’un VAE, et comment l’ajout d’un moteur pourrait les aider à grimper des côtes sans difficulté.

Il convient de se demander si un enfant peut gérer convenablement un coup de puissance de 250 watts dans les pédales.
D’après mon expérience personnelle, la poussée de puissance sur certains VTT électriques peut parfois être plutôt surprenante, surtout lorsqu’on est en équilibre.
Cependant, permettre à des frères et sœurs de pouvoir se suivre mutuellement sans dispute est un avantage non négligeable.
De même, terminer une balade sans larmes lorsque les jeunes jambes ne peuvent plus pédaler est un objectif louable.

A lire aussi :   Mondraker lance ses VTTAE Play pour les jeunes cyclistes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp