Unu en difficulté : un espoir de restructuration en France

Le constructeur de scooter électrique Unu est en difficulté
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

L’ascension et les défis d’Unu, spécialiste des scooters électriques

Présente sur le sol allemand depuis une décennie, la société Unu, spécialiste du scooter électrique, aspire à effectuer une restructuration majeure pour préserver son activité. Ce concepteur de scooters électriques au design rappelant celui du Vespa a initialement séduit le marché allemand, avant de conquérir les Pays-Bas, l’Autriche et finalement la France depuis 2017.

Unu, une marque renommée en mobilité électrique

En dépit d’une notoriété moindre auprès des passionnés de scooters électriques en France, Unu jouit d’une réputation significative en Allemagne. Le Global Electric Club a reconnu la marque, aux côtés d’acteurs importants comme Niu et Vespa, comme l’une des plus influentes dans le secteur des scooters électriques du pays, comparable dans son domaine à d’autres géants de la mobilité électrique.

Les trois promoteurs d’Unu, Elias Atahi, Pascal Blum, et Mathieu Caudal, ont vu leur vision de jeunes étudiants entrepreneurs récompensée par plusieurs prix, y compris une distinction de Forbes pour les entrepreneurs européens les plus prometteurs. La société a prospéré grâce à un modèle efficiace: conception allemande, fabrication chinoise, et commercialisation directe en ligne.

Une série de challenges à relever

Malgré le succès grandissant des scooters électriques, Unu, à l’instar de nombreuses entreprises, a dû naviguer à travers une série de crises incluant la pandémie de Covid-19, un incendie dévastateur dans son entrepôt principal, la pénurie mondiale de semi-conducteurs et la crise des conteneurs. Néanmoins, la firme avait jusqu’alors réussi à limiter ses pertes.

L’inflation en cours s’avère cependant être un obstacle supplémentaire, avec un impact dévastateur sur les ventes et une forte hausse des coûts de production et d’opération, menaçant la survie financière de l’entreprise et forçant celle-ci à envisager un redressement judiciaire.

Des perspectives de redressement ?

Confiant dans la possibilité de relancer la marque, Gordon Geiser, du cabinet GT Restructuring, s’est vu confier la tâche d’orchestrer une réorganisation réussie de l’entreprise. Les fondateurs d’Unu, quant à eux, ne perdent pas espoir et continuent de promouvoir les avantages de leurs deux-roues.

A lire aussi :   Xpeng débarque en France et proposera une solution de recharge électrique record en 5 minutes

La qualité de conception des scooters Unu a été saluée par de nombreux experts du domaine, notamment pour leur silence et leur confort de conduite, offrant une expérience agréable qui pourrait peser dans la balance lors des procédures de restructuration.

L’avenir de la mobilité urbaine

Animé par la conviction de révolutionner le transport urbain, les fondateurs d’Unu voient leurs scooters aussi bien comme des outils quotidiens que des ambassadeurs pour un mode de vie plus durable en ville. Toutefois, l’entreprise reconnaît que leur positionnement tarifaire supérieur peut influer sur la décision d’achat, malgré la qualité indéniable de leurs productions.

Dotés d’une autonomie soir de 50 à 60 kilomètres, extensible avec une batterie additionnelle sans impacter le volume de rangement, les scooters Unu proposent une solution pratique pour la mobilité moderne, à l’épreuve des enjeux actuels.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp