Trek réduit sa production face à la baisse du marché du vélo

Trek réduit sa production face à la baisse du marché vélo
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Le fabricant de vélos Trek adapte ses opérations face à une demande en déclin

Confronté à des entrepôts débordants et à une diminution de l’engouement pour les vélos électriques, le constructeur nord-américain Trek se trouve contraint de revoir sa production à la baisse pour la période allant de 2024 à 2026.

Suite à un engouement massif durant la période post-Covid, les entreprises du secteur, y compris les fabricants de vélos électriques, ont dû faire face à une surabondance des stocks consécutive à des livraisons excédant la demande, dans un contexte où la clientèle se fait moins pressante.

Des mesures de réduction des coûts en perspective

Trek, qui subit de plein fouet les fluctuations du marché, se prépare à une année 2024 difficile et prévoit de s’atteler à la réduction de ses dépenses de l’ordre de 10 %, selon des informations relayées par Bicycle Retailer.

Une communication interne a mentionné ce chiffre dans un message destiné aux managers de l’entreprise, en précisant que des détails supplémentaires seront divulgués prochainement. Bien qu’aucune réduction de personnel ne soit confirmée à ce jour, une telle décision pourrait devenir envisageable dans le cadre de cette politique d’austérité sur trois ans.

La stratégie vise notamment à réduire l’excédent de stock de 40 % d’ici 2026, après une période de ventes non atteintes depuis fin 2022. Les consommateurs peuvent dès lors anticiper le retrait de certaines gammes ou modèles à l’avenir.

Trek face à ses concurrents

Tout en faisant face à ces défis, Trek n’est pas seul dans cette situation. L’entreprise se joint ainsi à Accell Group, leader européen du marché, qui a déjà entrepris des licenciements et exprimé ses difficultés.

Néanmoins, il est important de souligner que Trek n’est pas au bord du redressement ou de la faillite, une situation éprouvée par des acteurs comme VanMoof, et ne prévoit pas de modifier sa stratégie de fond.

A lire aussi :   Chute des ventes de motos électriques et scooters électriques en France en 2024

En parallèle, Giant, le géant mondial de la fabrication de vélos électriques, a constaté une chute significative de ses exportations, avec une baisse de 28 % en 2023 comparativement à l’an passé.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp