Les vélos électriques en libre service dépassent les vélos classiques au Royaume-Uni

Royaume-Uni : plus de vélo électrique en libre service que de vélo classique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

La popularité croissante des vélos électriques dans les systèmes de partage au Royaume-Uni

Une étape importante a été franchie dans l’univers du transport partagé au Royaume-Uni : le nombre de vélos électriques en libre service a désormais surpassé celui des vélos classiques.

À la fin septembre 2023, plus de 25 000 vélos électriques étaient accessibles via ces programmes, soit une augmentation spectaculaire comparée aux 12 000 recensés l’année précédente. Par ailleurs, 59% des utilisations de systèmes de partage de vélos se font sur des vélos à assistance électrique, contre 45% précédemment, selon un rapport de CoMoUK, une association nationale pour le transport partagé.

Un engouement confirmé par les chiffres

Le secteur a également connu un record d’utilisation quotidienne, avec près de 25 millions de locations effectuées entre septembre 2022 et septembre 2023, soit une moyenne de 67 565 trajets par jour, comparativement aux 54 285 trajets journaliers de 2022.

Les bénéfices multiples des programmes de partage de vélos

Ce rapport annuel, basé sur une enquête auprès de plus de 1 100 utilisateurs actifs, révèle que ces systèmes de partage ont un impact positif sur la santé physique et mentale des individus, leur permettant de réaliser des économies tout en réduisant le nombre de kilomètres parcourus en voiture au Royaume-Uni.

Sur la période couverte par l’étude, 14 548 660 locations de vélos électriques ont été enregistrées, marquant une hausse significative par rapport aux six millions de l’année précédente. Les principaux motifs évoqués pour la location d’un vélo électrique ou d’un vélo-cargo électrique étaient la réduction des temps de parcours pour 53% des sondés, l’évitement de la fatigue ou de transpirer pour 46%, et la facilité à monter les côtes pour 40% des utilisateurs.

L’étude montre également que les systèmes de partage encouragent la pratique du vélo plus régulière et contribuent à l’amélioration de la santé physique et mentale. Plus des deux tiers (69%) des usagers ont déclaré faire du vélo ‘plus souvent’ ou ‘beaucoup plus souvent’ depuis leur inscription, un chiffre qui atteint 72% parmi les utilisateurs de vélos électriques.

A lire aussi :   Stellantis va produire et vendre des voitures électriques Leapmotor en Europe

Un appel à l’action pour soutenir l’essor du vélo partagé

Richard Dilks, directeur général de CoMoUK, souligne : « Notre recherche démontre incontestablement l’impact extrêmement favorable des schémas de partage de vélos tant pour les utilisateurs que pour la société dans son ensemble. Ces programmes facilitent l’accès à la bicyclette de manière simple et économique, améliorant la santé physique et mentale, réduisant le nombre de voitures en circulation et diminuant par conséquent les émissions de carbone. L’ascension du vélo électrique, qui domine maintenant le marché des locations, propulse la popularité du vélo partagé vers de nouveaux sommets et cette tendance ne semble pas près de ralentir. »

Il poursuit en exhortant les gouvernements à travers le Royaume-Uni à mieux saisir le potentiel réel du partage de vélos et à envisager des actions supplémentaires. L’association CoMoUK espère vivement voir davantage de programmes de ce type se déployer dans les villes britanniques tout au long de l’année 2024, rendant ce mode de transport accessible et flexible disponible à une audience plus large.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp