La chute des ventes de voitures électriques en janvier 2024 se confirme dans toute l’Europe

"Chute des ventes de voitures électriques en Europe en janvier 2024"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Les ventes de voitures électriques en Europe connaissent un recul en janvier 2024

L’ascension des véhicules électriques en Europe, ayant surpassé les modèles diesels en termes de part de marché pendant l’année 2023, a subi un ralentissement notable en janvier 2024.
Nous avions déjà noté cette tendance sur le marché français avec une baisse significative en janvier 2024.
Les chiffres montrent une diminution due en grande partie à la réduction des aides gouvernementales dans plusieurs pays européens. Examinons de plus près ce phénomène.

Un début d’année contrasté pour les véhicules propres

Alors que le secteur automobile européen célèbre une progression globale avec 851 690 immatriculations en janvier 2024, marquant une augmentation de 12,1 % par rapport à la même période l’année précédente, les voitures électriques ne connaissent pas la même fortune.
Ces dernières, avec 92 741 immatriculations en janvier, enregistrent une performance inférieure à celle de décembre 2023, ce qui entraîne un déclin de leur part de marché de 18,5 % à 10,9 %.

Les raisons d’une chute surprenante

La décision de l’Allemagne de mettre fin aux subventions fin décembre 2023 a eu des répercussions notables, alors que la part de marché des véhicules électriques est tombée à 10,1 % au début de l’année 2024 après avoir atteint 18,4 % en 2023.
Cette situation a directement bénéficié aux ventes de véhicules essence et diesel qui ont vu leurs parts de marchés augmenter.
Une réaction en chaîne s’observe également au sein du marché automobile européen, compte tenu du poids économique de l’Allemagne.

L’impact des stratégies des constructeurs et des attentes des consommateurs

La réalité des chiffres pourrait aussi être influencée par l’action des constructeurs qui auraient pu augmenter artificiellement les immatriculations en décembre 2023 pour se constituer des stocks en prévision des changements de subventions.
De surcroît, une anticipation des consommateurs est possible face à l’arrivée de modèles très attendus comme la nouvelle Dacia Spring ou la Citroën ë-C3, dont les coûts sont particulièrement attractifs, ou les modèles de catégorie supérieure comme les Renault Scénic E-Tech et Peugeot E-3008, prévus respectivement pour le printemps et l’automne 2024.

A lire aussi :   BMW i5 Touring Vs Volkswagen ID.7 Vs Tesla Model, lequel de ces breaks électriques propose le plus d'espace ?

Les conséquences des ajustements des aides écologiques en France

La France, qui revisite elle aussi son bonus écologique, verra les effets de ces changements sur son marché dans un futur proche.
La réduction de l’aide à 4 000 euros pour les foyers aisés et la suppression du bonus pour les entreprises pourraient influencer les décisions d’achat des prochains clients de voitures électriques.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp