Chery prévoit une usine en Italie pour ses voitures électriques

Chery prévoit une usine en Italie pour ses voitures électriques
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Chery, le constructeur automobile chinois, envisage la production de véhicules en Italie

Le fabricant de voitures électriques Chery, originaire de Chine, intensifie ses plans d’expansion sur le marché européen en engageant des pourparlers avec l’Italie pour établir une unité de fabrication en Italie.

Cette installation pourrait potentiellement être utilisée pour produire des automobiles électriques, y compris celles bénéficiant d’une technologie de recharge ultra-rapide.

Les marques chinoises à l’assaut du marché européen

Chery n’est pas seul dans la course à l’Europe puisque ses compatriotes MG, BYD, Nio et Xpeng ont déjà posé des jalons sur le continent.

Prévoyant de s’introduire en Europe avec trois enseignes Omoda, Jaecoo et Exlantix, chacune se positionnant sur différents segments de luxe, Chery cherche à diversifier son approche et toucher un large éventail de consommateurs.

Une production en Europe, un atout majeur pour Chery

Malgré de premiers entretiens avec le Royaume-Uni, la compagnie porte désormais son attention sur l’Italie, suscitée par l’appel du ministre industriel italien, Adolfo Urso, à renforcer la présence automobile dans la nation.

L’Italie a soif d’augmenter sa capacité de production, ciblant 1,3 million d’unités par an contre moins de 800 000 en 2023, et Chery pourrait contribuer à cet objectif.

Concurrence accrue et choix de localisation stratégique

Si Chery fait face à la concurrence de Tesla et d’autres marques chinoises en Europe, le constructeur reste confiant quant à la réussite de son implantation.

Selon Jochen Tüeting, le directeur européen de Chery, leur volume de vente attendu soutiendrait la décision de créer une usine au sein de l’UE. Bien que la liste des pays candidats reste confidentielle, l’entreprise évalue activement ses options.

Des avantages conséquents avec une production locale

La fabrication sur le sol européen permettrait non seulement à Chery d’optimiser la logistique et de réduire les délais de livraison, mais également d’accéder à des incitations financières telles que le bonus écologique offert en France, une stratégie également envisagée par BYD et MG.
Parmi les modèles potentiels pour la production européenne, la berline E03 et le SUV E0Y ainsi que l’Omoda 5 sont des candidats probables.

A lire aussi :   Xpeng dévoile le Land Aircraft Carrier un drone-voiture hybride terrestre et aérien en Chine

Technologie de charge révolutionnaire

Une des particularités des véhicules Chery serait leur batterie développée en collaboration avec CATL, proposant une technologie lithium-fer-phosphate (LFP), offrant jusqu’à 400 kilomètres d’autonomie CLTC (environ 340 kilomètres WLTP).

Ce qui distingue vraiment leur technologie est leur capacité de charge rapide, avec un potentiel de 4C, permettant de charger la batterie en seulement 10 minutes, sous réserve de la disponibilité de bornes de charge adaptées à cette puissance.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook