Ineos dévoile le Fusilier, son nouveau 4X4 électrique, au salon de Genève

Ineos Fusilier : le nouveau 4X4 électrique polyvalent
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Quatre ans ont passé depuis la première apparition du Grenadier, et à présent, la firme britannique Ineos dévoile son tout dernier modèle au salon de Genève : le Fusilier.
Ce 4X4 à motorisation électrique se distingue par sa modularité avec des variantes incluant notamment un prolongateur d’autonomie sous la forme d’un moteur à combustion.

Sommaire

Un peu d’histoire sur Ineos et sa vision automobile

Ineos, fondée en 2017 par Sir Jim Ratcliffe, affichait initialement l’ambition de concevoir un 4X4 robuste, inspiré du Land Rover Defender d’antan qui n’avait pas trouvé grâce aux yeux du milliardaire britannique.
La marque, bien que récente sur la scène automobile, a déjà commercialisé son premier modèle, le Grenadier, un 4X4 produit en France et lancé en 2022.

Découverte du Fusilier : une conception résolument électrique

Le nouveau modèle d’Ineos, nommé Fusilier, se dote d’une motorisation électrique pour la première fois dans l’histoire de la marque.
Ses lignes, évoquant à la fois le Mercedes Classe G et l’ancien Defender, affichent un style rectiligne et angulaire, particulièrement marqué sur le profil du véhicule.
La face avant arbore de petits phares ronds complétés par des antibrouillards de forme identique, intégrant une calandre dotée de volets actifs pour optimiser l’aérodynamique.

Toutefois, Ineos reste discret quant à son nouveau véhicule, ne partageant pas encore d’images de l’intérieur ni de précisions sur les dimensions du Fusilier.
On peut néanmoins s’attendre à ce que le poste de conduite se rapproche de celui du Grenadier, avec une prolifération de boutons et un grand écran tactile.
La longueur plus compacte par rapport à celle du Grenadier, qui mesure 4,90 mètres, devrait rendre le Fusilier plus accessible et polyvalent.

Caractéristiques techniques et performances attendues du Fusilier

Ineos nous informe que le Fusilier reposera sur une plateforme de type “skateboard”, qui intégrera la batterie au centre et positionnera les moteurs sur les essieux.
Le cadre en acier et les portes en aluminium constituent la structure du 4X4, dont le poids total n’est pas encore divulgué.
La propulsion intégrale équipera le Fusilier, lui octroyant des capacités tout-terrain dignes de sa silhouette.

A lire aussi :   La Commission Européenne enquête sur les prix des voitures électriques chinoises

Même si la puissance et les performances de l’accélération de 0 à 100 km/h restent inconnues à ce stade, on sait que la batterie, fournie par Samsung, promet une autonomie d’environ 400 kilomètres selon le protocole WLTP.
Quand on aborde le sujet de la recharge, on peut anticiper l’option d’une charge rapide, bien que plus de détails doivent être révélés à l’avenir.

En complément, une version avec prolongateur d’autonomie motorisé par un bloc essence sera disponible.
Ce dernier fonctionnera sans entraîner les roues directement, pour permettre un usage dans des zones reculées.

Production et perspectives du Fusilier

Contrairement au Grenadier, le Fusilier ne sera pas assemblé en France mais en Autriche, chez Magna Steyr, fabricant également du Mercedes Classe G.
Avec l’arrivée prochaine de sa version électrique, le Classe G se trouvera dans le viseur du Fusilier. Cependant, il faudra attendre 2027 pour voir ce 4X4 électrique britannique sillonner les routes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook