Etats-Unis : une étude détaille l’impact des aides à l’achat de vélos électriques

Etude sur l'impact des aides à l'achat de vélo électrique aux états-unis
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Une nouvelle recherche révèle l’impact des incitations à l’achat de vélos électriques sur les habitudes de déplacement

L’effet des subventions sur l’acquisition de vélos électriques

Une étude récemment publiée met en lumière la capacité des incitations et des outils de subvention à encourager l’acquisition de vélos électriques par le public, amorçant ainsi une évolution durable dans les modes de déplacement des individus issus de divers milieux sociaux.

Des recherches antérieures avaient déjà prouvé que les propriétaires de vélos électriques réduisent progressivement l’usage de leur voiture pour les trajets courts à moyens.

Cependant, cette nouvelle analyse, soutenue par le National Institute for Transportation and Communities et People For Bikes, confirme que les subventions séduisent un large spectre de la population, quel que soit leur revenu.

Attractivité et efficacité des incitations

L’étude se penche sur les différents types d’incitations et leur capacité à encourager l’achat de vélos électriques dans vingt villes des États-Unis.

Elle cherche à identifier les mécanismes d’incitation les plus efficients. Les conclusions pointent du doigt les subventions directes au point de vente comme ayant le plus grand impact sur la décision d’achat, les crédits d’impôt et les remises post-achat étant moins influents.

Les subventions directes préférées aux remboursements différés

Il ressort que les réductions immédiates sur le prix à l’achat sont 30% plus effectives que les remboursements par courrier. Par conséquent, les auteurs de l’étude suggèrent que les programmes de subventions basés sur le revenu, visant à renforcer l’équité, impliquent des compromis en termes de rentabilité.

Les bénéfices au-delà de la réduction des émissions

Outre la diminution des émissions de gaz à effet de serre, les chercheurs soulignent que l’élargissement de l’accès aux vélos électriques peut également entraîner des bénéfices en termes de santé, de mobilité accrue, d’accessibilité du transport, de sécurité, et de diminution de la congestion routière.

A lire aussi :   Muli révolutionne le biporteur électrique compact et pliable

Des incitations qui connaissent des sorts divers

Parfois, ces mesures peuvent connaître des fortunes diverses en termes d’adoption par le public. Dans un entretien avec Fully Charged, un spécialiste londonien des vélos électriques, on note une nette différence dans l’efficacité des programmes basés sur l’intérêt manifesté par le marché et les résultats concrets.

Par exemple, le programme de subventions pour vélos cargo électriques de l’Energy Saving Trust a connu un franc succès, contrairement au programme ULEZ Scrappage de Londres, qui a eu beaucoup moins d’impact malgré ses avantages indéniables pour la qualité de l’air.

L’équité et l’accessibilité des subventions à l’étude

Le principal dispositif de subvention pour vélos et vélos électriques au Royaume-Uni est le système de salaire sacrifice “Cycle to Work”, qui fait face à de vifs appels à la réforme, notamment pour améliorer l’accès aux travailleurs à faible revenu et aux travailleurs indépendants.
Des ajustements futurs sont en cours d’évaluation par le Trésor, en prévision de l’élection de 2024.

L’étude complète, rédigée par Luke R. Jones, Cameron Bennett, John MacArthur et Christopher Cherry, apporte une compréhension détaillée de la complexité des programmes d’incitation et demeure une ressource précieuse pour les politiques de mobilité durable.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp