Effondrement du pont à Baltimore : Mercedes et Tesla affectés

Effondrement du pont à Baltimore : Mercedes et Tesla affectés
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Une collision navale à Baltimore bouleverse l’import-export automobile

La matinée du 26 mars 2024 restera marquée par un événement spectaculaire aux répercussions immédiates sur le commerce international : l’accident maritime dans le port de Baltimore où un navire a percuté un pilier du pont Francis Scott Key.
Par conséquent, un segment crucial dans les opérations logistiques de grandes marques automobiles a été sévèrement perturbé.

Impact sur les flux de véhicules à l’échelle nationale

Ce pont représente un axe vital pour le port de Baltimore, dont la renommée n’est plus à faire en tant que première plateforme d’importation automobile aux États-Unis. Avec quelque 600 000 véhicules importés en 2022 et pas moins de 200 000 exportés annuellement, le soudain effondrement a engendré un obstacle majeur dans le transit de marques prestigieuses telles que Tesla et Mercedes. Ces deux géants de l’automobile sont confrontés à d’importants retards de distribution.

La situation critique de Mercedes

Subissant de plein fouet les effets de la catastrophe, les terminaux de Mercedes installés juste derrière l’édifice sinistré sont désormais inaccessibles.
La marque allemande s’est retrouvée dans l’urgence de modifier ses routes logistiques pour maintenir la cadence des livraisons.

Heureusement pour les consommateurs européens, la production des véhicules se fait principalement sur le continent européen, limitant ainsi l’impact sur le marché européen. Toutefois, la clientèle américaine devra s’armer de patience face à la possibilté d’une perturbation allant jusqu’à quelques semaines.

Les répercussions sur l’importation européenne des Tesla

Tesla, autre acteur majeur de l’industrie touché par l’incident, peine à expédier ses Model X et Model S vers l’Europe.

Bien que ces véhicules ne représentent pas le volume majeur des ventes en Europe, les acheteurs ayant investi jusqu’à 100 000 euros pour ces modèles devront probablement patienter davantage.
Néanmoins, les modèles les plus populaires, à savoir le Model Y, produit dans la Gigafactory de Berlin, et le Model 3, issu de l’usine de Shanghai, ne subiront pas le contretemps logistique.

A lire aussi :   Diodra S3 : un vélo électrique en bambou !

Un horizon de rétablissement lointain

L’administration américaine, par la voix du secrétaire aux Transports, Pete Buttigieg, a préparé les esprits à un rétablissement lent de la situation.
Les propos recueillis auprès des travailleurs du port solidifient cette perspective avec des estimations allant jusqu’à trois mois avant une reprise normale des activités.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp