Brompton soutient une initiative pour la sécurité des batteries des vélos électriques

Brompton soutient une initiative pour la sécurité des batteries des vélos électriques
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

La compagnie Brompton, reconnue pour la fabrication d’environ 100 000 vélos par an, appuie fortement une campagne menée par la charité Electrical Safety First (ESF), qui milite pour une réglementation plus stricte en matière de certification des vélos et trottinettes électriques, ainsi que de leurs batteries.
Cette initiative vise à prévenir les risques liés à l’entrée sur le marché de batteries potentiellement dangereuses.

Sommaire

Campagne de sensibilisation au Parlement

L’entreprise s’est officiellement ralliée à l’ESF pour soutenir le Ten Minute Rule Bill porté par la députée Yvonne Fovargue, dont la présentation au Parlement britannique est prévue ce printemps. Cette proposition de loi entend réclamer des normes pour les kits de conversion et les systèmes de chargement, et exigerait l’apposition de marquages obligatoires sur les batteries au lithium, afin d’informer clairement le public qu’elles ne doivent pas être jetées avec les déchets ménagers.

La sécurité des batteries en question

La question de la sécurité des batteries de vélos électriques est d’autant plus préoccupante que l’ESF a récemment exhorté le gouvernement à soutenir son projet de loi suite à la diffusion par la London Fire Brigade (LFB) d’images montrant l’incendie d’un vélo électrique sur une plateforme à la station ferroviaire de Sutton. L’intervention des pompiers a eu lieu après qu’un vélo acquis sur un marché en ligne a soudainement pris feu.

Une tendance préoccupante pour la sécurité incendie

Selon la LFB, les incendies impliquant des vélos et scooters électriques représentent la tendance la plus préoccupante en termes de sécurité incendie à Londres, avec pas moins de 31 sinistres liés aux vélos et 9 aux trottinettes recensés entre le 1er janvier et le 4 avril.

L’industrie appelle à des mesures strictes

Lesley Rudd, directeur général d’ESF, a salué le soutien de Brompton Bicycle, affirmant que les fabricants sérieux souhaitent sauvegarder les consommateurs et leur industrie face aux entreprises peu scrupuleuses produisant des batteries de qualité inférieure. Qui plus est, Brompton se joint à 45 autres organisations appelant à l’application de nouvelles règles, parmi lesquelles figurent le National Fire Chiefs Council, l’Institut des Normes Commerciales Agréées, l’Association des Dirigeants des Services d’Ambulance et le Children’s Burns Trust.

A lire aussi :   Nouvelle stratégie de VanMoof : reprise progressive de la production de vélos électriques

L’appel de Brompton pour un engagement accru

Will Butler-Adams, PDG de Brompton Bicycle, a mis en avant l’importance de promouvoir l’usage du vélo pour la santé et l’environnement, soulignant que les vélos électriques facilitent cet engouement. Cependant, il a averti des risques liés aux produits non réglementés, qui pourraient nuire à cette dynamique positive et dissuader les gens de se remettre en selle.

Butler-Adams a précisé que des produits de piètre qualité inondaient le marché britannique et qu’il était impératif de garantir la même rigueur en matière de tests et de contrôles pour les vélos électriques afin de pérenniser leur avenir.

Une confiance à restaurer dans le transport électrique léger

En écho aux propos de Butler-Adams, il est rappelé que la confiance dans les véhicules électriques légers doit être consolidée, semblablement à celle établie pour les voitures électriques après avoir surmonté des incidents initiaux grâce à des normes et régulations strictes. Il est crucial d’éviter que les incidents liés aux vélos et trottinettes électriques n’engendrent une crainte générale, susceptible de limiter leur usage dans les transports publics et les bâtiments.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp