BMC Bikes confronté à des difficutlés, propose du chômage partiel à ses collaborateurs

"BMC Bikes confronté au chômage partiel face à la crise"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

BMC Bikes face à un contexte économique difficile

L’emblématique entreprise suisse BMC Bikes, reconnue dans l’industrie du cycle pour ses vélos de route performants et ses modèles électriques, doit faire face à des défis économiques importants.

Confrontée à une réduction notable de la demande dans le secteur, la direction de BMC a dû envisager des mesures de gestion de crise, dont l’introduction d’un chômage partiel pour ses employés.

Des mesures préventives contre la crise

Devant la diminution de leurs ventes, les dirigeants de BMC Bikes ont sollicité l’intervention de l’Office de l’économie et du travail du canton de Soleure, demandant un aménagement de l’activité professionnelle de leurs collaborateurs.

Cette requête, qui demeure en attente d’approbation, vise à offrir à l’entreprise la souplesse nécessaire pour s’adapter à l’incertitude du marché. Le PDG David Zurcher a souligné la nécessité de cette démarche, dans l’intérêt de préserver l’avenir de BMC en cette période instable.

Une vision à long terme

La situation actuelle du marché forçant BMC Bikes à envisager différentes stratégies, des sources internes indiquent que l’entreprise s’attend à de futures fluctuations demandant une grande adaptabilité au cours de l’année prochaine.

Cependant, bien que des rumeurs sur des licenciements circulent, la société n’a pas officiellement confirmé ces informations.

Pas une exception dans le milieu cycliste suisse

BMC Bikes n’est pas un cas isolé dans l’industrie suisse du vélo. D’autres fabricants, comme Flyers, ont également dû prendre des mesures drastiques pour se maintenir à flot.
Ce dernier a, entre autres, récemment quitté le marché français après cinq ans d’activité, citant des difficultés économiques majeures comme cause de cette décision drastique.

A lire aussi :   Accell Group réduit son surstock de vélos de 320 000 à 210 000 unités
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook