Bimota s’attache aux moteurs thermiques, pas d’électrique

Bimota s'attache aux moteurs thermiques, pas d'électrique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Bimota persiste avec les moteurs à combustion malgré la diversification de Kawasaki

Malgré la récente expansion de Kawasaki dans les solutions de mobilité à énergie alternative, telles que l’électrique et l’hybride, Bimota, entreprise italienne de construction de motos, reste fidèle aux moteurs à combustion. Pierluigi Marconi, chef des opérations chez Bimota, a exprimé une certaine réserve vis-à-vis des véhicules électriques. “En termes d’électrique, je ne vois cela viable que jusqu’à 20 kW, pas plus,” a-t-il déclaré dans une récente interview. “Cependant, cela ne correspond pas aux objectifs de Bimota. Nous sommes synonymes de motos de haute performance.”

Kawasaki et Bimota : Un partenariat stratégique

Kawasaki détient 49,9 % des parts de Bimota et élargit son offre avec une gamme de modèles électriques de classe A1 ainsi qu’une série de motos hybrides équipées d’un moteur électrique jumelé à un moteur bicylindre de 451 cc. Marconi ajoute : “Jusqu’à ce jour, Bimota n’a pas produit de véhicules électriques. Nous observerons l’évolution de la technologie à l’avenir. Pour l’instant, pour produire une puissance élevée, un véhicule électrique doit fonctionner à une haute tension, ce qui représente un risque majeur.”

Bimota et la sécurité des hautes tensions

La réticence de Bimota vis-à-vis de la haute tension est ancrée dans des considérations de sécurité. La haute tension associée aux engins électriques de forte puissance constitue un obstacle que l’entreprise n’est pas prête à surmonter actuellement. La philosophie de Bimota reste ancrée dans la fourniture de motos performantes qui, selon eux, ne peuvent être atteintes avec les solutions électriques disponibles aujourd’hui.

A lire aussi :   Nouveau Decathlon Velocargo R500E : Plus de couleurs !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp