Xpeng dévoile le Land Aircraft Carrier un drone-voiture hybride terrestre et aérien en Chine

Xpeng dévoile son drone-voiture certifié en Chine
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le concept de la voiture volante s’est pendant longtemps apparenté à un rêve inaccessible, mais les avancées technologiques pourraient bientôt transposer cette fantaisie en réalité. L’entreprise chinoise Xpeng est à l’avant-garde de cette innovation avec la présentation, lors du CES de 2024, de deux prototypes révolutionnaires.

Alors que le premier modèle, une voiture volante pure, semble encore lointain, le second projet suscite davantage d’enthousiasme de par sa proximité avec une potentielle mise sur le marché : il s’agit du “Land Aircraft Carrier” (porte-avion terrestre), un engin modulaire combinant les fonctions de voiture électrique et de drone transportable.

Sommaire

La certification, un gage de confiance pour la technologie hybride

L’AeroHT, la division d’Xpeng spécialisée dans les engins volants, a obtenu l’indispensable certification de l’aviation civile chinoise pour ce véhicule innovant. Une reconnaissance officielle qui ouvre la voie à la phase de tests des capacités de vol de l’appareil, notamment en matière de sécurité.

Le “Land Aircraft Carrier”, un concept de mobilité évolué

Conçu tel un véritable “deux en un”, cet engin futuriste se présente sous les traits d’une automobile évoquant le design robuste d’un Tesla Cybertruck, disposant de six roues et d’un habitacle accueillant de “4 à 5 passagers”.

D’importantes spécifications demeurent sous scellés, toutefois ce mastodonte de la route est doté d’un système de prolongation d’autonomie qui serve non seulement à recharger les batteries de la voiture, mais également celles du drone.
Ce dernier, niché dans le coffre du véhicule, est pourvu de la technologie eVTOL, permettant un décollage et un atterrissage vertical.
Si peu de détails filtrent quant aux spécificités techniques, le constructeur promet la possibilité de pilotage manuel ou automatique, ainsi qu’une vue imprenable grâce à un cockpit offrant une vue panoramique à 270°.

Des précommandes dès 2024

À ce stade préliminaire, Xpeng maintient son calendrier avec l’ouverture des réservations prévue pour le dernier trimestre de 2024, et les premières livraisons espérées pour fin 2025, sous réserve que les étapes de certification soient respectées.
Ces avancées sont à suivre de près, notamment en Chine où la marque a déjà commencé à réaliser des essais sur des terrains privés.

A lire aussi :   Heetch Bike à Paris : devenez chauffeur de VTC électrique à remorque pour gagner votre vie

La voiture volante en Europe : une réalité incertaine

Même si des expérimentations sont en cours, notamment avec l’anticipation de l’utilisation de taxis volants eVTOL pour les Jeux Olympiques de Paris, l’incertitude demeure concernant la concrétisation de ces projets en Europe. Les multiples démarches administratives et réglementaires rendent le chemin vers une adoption plus complexe et incertain.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp