Uvex ferme son site BSA en Europe et délocalise la production

Uvex ferme son site BSA en Europe et délocalise la production
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Restructuration stratégique au sein du groupe Uvex :

Fermeture de la filiale BSA et déplacement de la production

Le groupe Uvex, reconnu pour sa production d’équipements sportifs notamment dans le domaine du cyclisme, a récemment pris la décision de fermer une de ses unités de fabrication en Europe. Cette mesure, s’inscrivant dans une démarche de réorientation stratégique de l’entreprise, concerne la société BSA, spécialisée dans la conception de casques, dont l’activité cessera définitivement fin 2024.

Les employés face à l’avenir :

Dans ce contexte de restructuration, 190 postes se trouvent impactés. La direction a mis en place un plan social dans le but de gérer au mieux l’accompagnement des salariés concernés. Bien que l’arrêt de la production locale soit imminent, le groupe Uvex maintient son engagement envers la qualité et affirme que l’élaboration, la conception, ainsi que la distribution de ses produits continueront d’être dirigées par une équipe interne dédiée.

La stabilité de Lederdorn :

Il est important de noter que l’usine d’Uvex située à Lederdorn n’est pas touchée par ces changements. Ce site demeure un élément central des opérations de l’entreprise, soutenant non seulement le segment sportif, mais également la division sécurité d’Uvex, ainsi que les marques Filtral et Primetta. L’entité commerciale en ligne opérera également sans altération.

Le directeur associé, Michael Winter, exprime un optimisme prudent quant au futur du secteur sportif entre les mains des marques Uvex, Alpina et Hiplok. Il escompte un regain d’intérêt et de consommation d’ici le second semestre de 2024, période correspondant à l’après-restructuration de l’organisation.

Une production réorientée :

Le plan de réorientation inclut la délocalisation de la production de casques d’équitation et de sport d’hiver vers des fournisseurs tiers en Asie ou en Inde. Ce choix stratégique est motivé par une volonté de réduire les coûts, un défi constant pour les entreprises européennes confrontées à l’augmentation des salaires, des coûts de l’énergie et des matières premières, en plus des variations du marché de la consommation.

A lire aussi :   Xpeng débarque en France et proposera une solution de recharge électrique record en 5 minutes

Tendance européenne vers la délocalisation :

Cette tendance à la délocalisation est d’actualité dans le contexte économique européen, contrairement à certains mouvements de réindustrialisation observés en France. Le groupe Pierer Mobility a dernièrement émis un communiqué similaire, annonçant la relocalisation partielle de sa production en Inde et en Chine, compte tenu des conditions économiques peu favorables en Europe. Cette démarche affectera près de 300 emplois en Autriche, soulignant une situation parallèle à celle du groupe Uvex.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp