Tesla Model Y solaire : innovation ou gadget futile ?

Tesla Model Y solaire : innovation ou gadget futile ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

L’innovation à l’épreuve de la réalité : Le projet solaire personnel sur une Tesla

Un propriétaire d’une Tesla Model Y, animé par l’esprit d’ingéniosité, a récemment entrepris un projet audacieux en adaptant des panneaux solaires pour alimenter son véhicule. Au moment où Tesla annonce une baisse de prix sur la Tesla Model Y, cette innovation va encore faire parler de la marque.

En s’appropriant des panneaux initialement fabriqués pour les bâtiments résidentiels, il a customisé son SUV électrique pour qu’il puisse bénéficier d’une charge supplémentaire lorsqu’il n’est pas en mouvement, un pur exemple du “Do It Yourself”.

Entre spéculation et réalité technique

L’inventeur en herbe déclare avoir gagné de 30 à 100 kilomètres d’autonomie quotidienne, ce qui représente une recharge de 2 à 4 kilowatts par jour. Actuellement son installation dépasse de 27 centimètres du toit du véhicule, mais une conception améliorée est en cours, avec notamment une projection réduite à 15 centimètres et l’utilisation de fibre de carbone pour alléger la structure.

Cette adaptation, bien que théoriquement capable de générer jusqu’à 4000 watts d’énergie, suscite des interrogations pratiques. Le rendement réel, sans doute en deçà de 80 %, pose problème.

De plus, le bricoleur a dû intégrer une batterie externe EcoFlow Delta Pro pour le stockage de l’énergie et envisager un appareil supplémentaire pour convertir le courant. Ajoutez à cela les défis posés par l’aérodynamisme d’un design où l’efficience aérienne n’est pas prioritaire, et vous avez une multiplicité de problèmes à résoudre.

Perspectives et réalité du concept de voiture solaire

Des sociétés telles que Lightyear ou Sono Motors ont cherché à développer des voitures solaires, avec des résultats mitigés, alors que d’autres, comme Fisker et son modèle Ocean, semblent avoir mieux intégré cette technologie.

Cependant, la notion de voiture solaire entièrement autonome reste une vision un peu idéale. Même dans des conditions d’ensoleillement parfaites, la surface limitée d’un toit de voiture ne capture pas assez d’énergie pour répondre de manière significative aux besoins d’une batterie de véhicule électrique de taille standard.

A lire aussi :   Une batterie révolutionnaire qui se recharge en 4 min pour les voitures électriques

La durabilité contre l’innovation

Il faut également prendre en compte la durabilité des panneaux solaires, dont la longévité peut atteindre 30 ans, surpassant souvent celle des voitures électriques elles-mêmes, ce qui soulève des questions sur leur recyclage. L’option d’un équipement solaire sur une voiture peut paraître attrayante à première vue, mais dans la plupart des cas, cela reste un argument de vente plutôt qu’une solution viable sur le long terme.

Quelle solution pour un avenir durable ?

Une approche plus réfléchie consisterait à équiper les domiciles de panneaux solaires destinés à recharger les véhicules électriques. Ce mode de fonctionnement permet d’éviter les défis de rendement et d’intégration rencontrés par les systèmes embarqués, et utilise plus efficacement l’énergie solaire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook