Recharger une Tesla par -35°C c’est possible !

Recharger une Tesla par -35°C : Astuces et réalité
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Comment les véhicules électriques peuvent affronter le froid extrême

Gérer l’autonomie en période de gel

Lorsque les températures chutent au plus bas, les propriétaires de véhicules électriques peuvent s’inquiéter de l’impact du froid sur l’autonomie et la recharge de leur voiture.
La clé de la performance ne se trouve pas dans l’air glacé qui nous entoure, mais dans la chaleur de la batterie elle-même.
Des stratégies existent pour s’assurer que le rechargement ne devienne pas un cauchemar hivernal, indépendamment des caprices de la météo.

Le cas révélateur des Tesla dans le froid de Chicago

Un événement récent met en lumière les défis rencontrés par les conducteurs de véhicules électriques : une file d’attente de Tesla s’est formée à un Superchargeur de Chicago, tous surpris par l’intensité inattendue du froid.
Dans ces situations, c’est souvent le manque de préparation de l’utilisateur, et non le véhicule lui-même, qui cause des problèmes, comme on a pu l’observer avec les Tesla par des températures grimpant à -35°C.

La recharge par temps de givre : mission possible

Il est tout à fait réalisable d’atteindre une vitesse de recharge satisfaisante malgré des conditions climatiques sévères.
Un utilisateur a démontré sur une vidéo publiée en ligne qu’avec une température ambiante de -35°C, son expérience de Supercharge était loin d’être compromise.

Pré-conditionnement de la batterie : l’astuce des Tesla

Les véhicules de la marque Tesla disposent d’un système de pré-conditionnement automatique de la batterie, déclenché dès qu’un Superchargeur est inscrit comme destination dans le système de navigation.
Ce mécanisme, désormais fréquent dans nombre de véhicules électriques, permet un réchauffement préalable de la batterie, garantissant son efficacité au moment du branchement.
En France, le même procédé se produit avec les bornes de recharge rapide telles que Ionity ou Totalenergies.

Gestion optimisée de la température pour une meilleure performance

Il s’avère donc que les déceptions en termes de rechargement durant les périodes de froid intense sont principalement liées à la température de la batterie.
Si certaines marques proposent des options de chauffage forcé de celle-ci, chez Tesla, la solution consiste à prévoir le Superchargeur comme point de destination dans le système pour activer le chauffage préalable.
Une batterie suffisamment réchauffée est donc primordiale pour une recharge efficace, plus encore que les conditions climatiques externes.

A lire aussi :   Les voitures électriques ne sont pas moins fiables en hiver, les chiffres le prouve

Prudence face aux idées reçues sur la recharge hivernale

Il est essentiel de ne pas tirer de conclusions précipitées et de propager des mythes autour de la recharge électrique par grand froid.
Si des problèmes surviennent, ils sont souvent plus reliés à l’infrastructure de chargement qu’à la température ambiante.
En adoptant les bonnes pratiques, les conducteurs peuvent s’assurer que leur véhicule électrique demeure opérationnel, même dans le creux de l’hiver.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook