Premier scooter électrique légal au Royaume-Uni : le Swifty Go GT500

Swifty Go GT500
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

La marque britannique Swifty Scooters lance le premier scooter électrique légal en Angleterre

À l’avant-garde de l’innovation, Swifty Scooters, fabricant britannique, a présenté le premier scooter électrique reconnu légal au Royaume-Uni et éligible à l’utilisation avec un permis de conduire provisoire.

Le modèle Swifty Go GT500 arrive comme une solution prometteuse face à l’évolution lente de la législation des scooters électriques, malgré leur popularité et leur potentiel pour diminuer la congestion urbaine et les émissions polluantes.
Les véhicules privés demeurent dans une zone grise juridique, contrairement à ceux inclus dans des programmes de partage autorisés sur les voies publiques.

Un pas vers la mobilité verte en attente d’une législation claire

Les fabricants, concessionnaires et utilisateurs expriment leur mécontentement face à la réticence gouvernementale à adopter ces nouveaux modes de transport.
L’absence de cadre réglementaire freine l’évolution du marché des scooters électriques et ignore les avantages environnementaux des véhicules électriques personnels.

Swifty Go GT500 : Caractéristiques et conformité légale

Construit au Royaume-Uni, le Swifty Go GT500 se conforme aux normes légales des cyclomoteurs, ce qui en fait une option légale pour les détenteurs d’un permis provisoire au Royaume-Uni.
Offrant une vitesse de pointe de 38 km/h et une autonomie de 40 km, il associe performance et praticité.
Son moteur de 500W et sa batterie Lithium ferrophosphate (LFP) de 540Wh garantissent sécurité et efficacité. Avec des roues de 16 pouces, une double suspension, un éclairage complet, des clignotants, des porte-bagages avant et arrière ainsi que des freins à disque hydrauliques, ce scooter promet stabilité et confort de conduite. Pesant 34 kg, il peut supporter un poids maximal de 120 kg.

Les implications de la classification en tant que cyclomoteur

Étant classé cyclomoteur, le SwiftyGo nécessitera une immatriculation, une assurance et l’apposition d’une plaque d’immatriculation. Le port d’un casque de moto homologué est obligatoire pour le conducteur. Par ailleurs, l’utilisation de ce scooter est interdite sur les pistes cyclables et les trottoirs, sa circulation étant limitée aux routes. Cette contrainte pourrait dissuader certains acheteurs potentiels inquiets à l’idée de circuler sur un véhicule de petite taille au sein d’un trafic dense ou rapide.

A lire aussi :   Nerva EXE II : présenté au Salon du 2 roues, le maxi-scooter français monte en gamme

Une solution provisoire dans l’attente d’un cadre légal adapté

Alors que le Swifty Go GT500 représente une option viable pour les passionnés de scooters électriques refroidis par leur statut juridique ambigu, son adoption plus large et son impact sur la mobilité urbaine dépendent encore largement de la capacité du gouvernement à instaurer un cadre légal cohérent et encourageant. Malheureusement, la mise en place de telles mesures semble ne pas être pour le futur proche.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook