Pays-Bas : un dispositif contre les VAE débridés déployé

"Pays-Bas : Dispositif contre les VAE débridés déployé"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Amsterdam : Surveillance renforcée pour les deux-roues électriques débridés

La technologie au service de la législation

Dans la capitale hollandaise, une innovation technologique émerge le long des chemins destinés aux amateurs de pédalage : un équipement novateur, semblable à un dynamomètre, est désormais en place pour évaluer la conformité des trottinettes et vélos électriques vis-à-vis des limitations de vitesse légales.

Ce dispositif sophistiqué est doté d’un tapis d’essai permettant de simuler les conditions de conduite réelles afin de déterminer si les limites de vitesse programmées par le constructeur ont été altérées.

Un parc de dispositifs en expansion

Les autorités néerlandaises disposent de cet outil avant-gardiste pour identifier rapidement et avec précision les infractions de débridage.

Selon les informations rapportées par les médias locaux, une version récente, capable de passer au crible aussi bien les vélos électriques que les fatbikes, s’apprête à être déployée sur une large échelle.

Il est prévu que près de 250 unités soient opérationnelles d’ici avril 2024, dans le but d’éradiquer les pratiques non conformes concernant la modification de la vitesse maximale autorisée sur ces modes de transport.

Une réponse aux besoins de contrôle rapide

Jusqu’à récemment, tout contrôle d’un vélo électrique nécessitait l’intervention d’un expert qui se chargeait du démontage de l’appareil en question pour inspecter ses composants internes.

La méthode actuelle, cependant, permet une intervention immédiate et effectue les contrôles nécessaires sans intervention mécanique.
Un système efficace qui, comme les premiers essais à Amsterdam l’ont démontré, a déjà mené à l’application de sanctions pécuniaires pour des modifications illicites, avec des amendes atteignant les 290 euros.

Les implications d’une telle mesure

Aux Pays-Bas, la vente de vélos électriques représente une part conséquente du marché avec près de 60 % des ventes en 2022.

L’attitude tolérante des Hollandais envers les vélos électriques souligne l’importance de tels dispositifs de contrôle pour prévenir les dépassements de vitesse qui peuvent survenir, particulièrement lorsque certains individus tentent d’outrepasser la limitation de 25 km/h après laquelle l’assistance électrique doit automatiquement cesser.

A lire aussi :   Rumeur de fusion Renault-Stellantis : l'Europe contre Tesla et BYD

Conclusion

Cette mesure reste spécifique aux Pays-Bas, les perspectives quant à son adoption en France n’étant pas encore déterminées.
Il demeure évident que la mise en œuvre d’une telle technologie pourrait apporter une réponse efficace aux problématiques rencontrées sur des pistes cyclables souvent exiguës ou encombrées, en régulant des deux-roues électriques capables de dépasser allègrement les limitations de vitesse établies.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp