Nice révolutionne sa mobilité avec 2000 vélos électriques

Nice révolutionne sa mobilité avec 2000 vélos électriques
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

La ville de Nice se tourne vers une nouvelle ère de mobilité urbaine

Introduction au service de vélos partagés

Avec un virage écologique et technologique, la ville de Nice voit l’arrivée de 2 000 nouveaux vélos en libre-service, substituant les anciens Vélobleu.
Ce renouveau est marqué par l’arrivée de Pony et Lime, deux géants du partage de vélos, qui prendront la relève avec une offre majoritairement électrique destinée à faciliter les déplacements dans la ville et ses alentours.

Une modernisation ambitieuse du parc cyclable

Les utilisateurs vont bénéficier d’une offre élargie de 2 000 vélos contre les 1 200 précédemment disponibles avec Vélobleu.
L’accent est mis sur l’efficacité énergétique avec 90 % de vélos électriques qui composeront la nouvelle gamme.
Celle-ci se déploiera non seulement dans Nice, mais également dans 11 villes voisines, étendant considérablement l’accès au service.

Nouveaux opérateurs et innovations au rendez-vous

Lime et Pony, se partageant à parts égales le marché niçois, introduisent des véhicules alliant modernité et qualité.
Avec Pony, le choix s’étendra entre des vélos traditionnels et des vélos électriques biplaces, une nouveauté permettant à deux adultes de partager le même vélo.
Tandis que Lime apporte sa flotte de vélos électriques GEN4, homogène à celle présente dans d’autres villes européennes.

Accessibilité et tarification des nouveaux vélos partagés

L’accès aux vélos se fera par le biais des applications mobiles, Pony et Lime, utilisables sur les systèmes Android et iOS. Malgré l’absence d’une tarification détaillée pour Nice, on s’attend à des prix en accord avec ceux pratiqués dans d’autres villes, typiquement environ 0,26 € la minute chez Lime et 0,15 € chez Pony, plus un coût de déblocage. Il est à noter que certains forfaits pourraient offrir des minutes à tarif réduit, réduisant ainsi le coût pour les utilisateurs réguliers.

A lire aussi :   Crise de la mer Rouge : hausse des prix des VAE asiatiques
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook