L’engouement grandissant pour les vélos électriques chez les jeunes et les femmes

Jeunes et femmes adoptent massivement le vélo électrique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

La technologie des vélos électriques, autrefois prisée principalement par les aînés, connaît désormais un succès croissant parmi les jeunes et les femmes.
Selon les analyses de GfK, une référence en matière d’analyse de données en Europe, un nombre record de jeunes et de femmes montre un intérêt accru pour les vélos électriques.

Sommaire

Les jeunes et la mobilité : une évolution des tendances

Il est intéressant de constater un changement des habitudes de déplacement chez les jeunes.
Divers rapports soulignent une baisse de l’attrait pour la conduite automobile, et les statistiques récentes montrent une diminution significative des demandes de permis de conduire, avec comme facteurs possibles la pandémie de Covid-19 ainsi que la crise du coût de la vie.

En quête de solutions alternatives pour réduire les dépenses liées à la mobilité, les jeunes s’orientent de plus en plus vers des options économiques, tant en termes de coûts initiaux que de dépenses récurrentes. Les vélos électriques se révèlent être une solution avantageuse sur ces deux aspects, offrant des économies substantielles comparativement à la voiture ou au train.

L’essor des vélos électriques chez les femmes

La popularité des vélos électriques auprès des femmes s’explique également par la confiance supplémentaire qu’ils peuvent procurer, comparativement aux bicyclettes traditionnelles.

Les données de GfK indiquent que cette tendance est palpable aux Pays-Bas, pays où le vélo occupe une place de choix dans les moyens de transport quotidiens, et qu’elle reflète une réalité similaire dans le reste de l’Europe.

Une génération électrique : les 24-35 ans à l’avant-garde

L’étude menée par GfK en 2023 met en lumière une hausse notable de l’attrait pour les vélos électriques chez les 24-35 ans par rapport à l’année précédente.

De l’autre côté de la frontière, en Allemagne, les femmes et les personnes vivant seules sont également identifiées comme des segments de croissance. En revanche, pour les 18-24 ans, dont le pouvoir d’achat est moins élevé pour l’acquisition d’un vélo électrique, l’intérêt semble marquer un léger recul.

A lire aussi :   Les nouveaux vélos électriques Angell voient leurs prix baisser de 250€

Des paliers de ventes remarquables

Ces observations coïncident avec des records de vente dans des pays tels que l’Allemagne et les Pays-Bas, où les vélos électriques se vendent désormais plus que les vélos classiques, une tendance qui se confirme dans ces pays depuis l’avènement de la crise du Covid.

Hausse des prix et préférences d’achat

Concernant le coût des vélos électriques aux Pays-Bas, on constate une augmentation de 18% sur un an, attribuable à un changement dans les préférences d’investissement des consommateurs mais également à la hausse générale des prix.

Par ailleurs, les habitudes d’achat connaissent un revirement : les canaux de vente en ligne perdent du terrain au profit des magasins traditionnels, qui offrent l’avantage incontestable de permettre aux clients de réaliser un essai du vélo.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook