Le MIT travaille sur un prototype de moto électrique à hydrogène

Innovation MIT : prototype de moto électrique à hydrogène
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

L’avenir de la mobilité se dessine avec l’hydrogène au Massachusetts Institute of Technology

Dans le monde en constante évolution de la technologie automobile, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) marque son empreinte en révélant ses projets innovants dans le domaine de l’énergie hydrogène.

En particulier, l’équipe dédiée aux véhicules électriques du MIT s’oriente vers un nouveau défi : la mise au point de motos électriques alimentées à l’hydrogène, prévues pour 2024.

Un prototype d’avant-garde dévoilé

En octobre 2023, une démonstration réussie a levé le voile sur le prototype développé par l’équipe.
Ce modèle de moto, alimenté par une pile à combustible à hydrogène, représente un bond en avant dans la mobilité électrique.
Forts d’une expérience significative dans la conception de véhicules électriques, les ingénieurs du MIT se sont lancés avec passion dans la réalisation de ce projet.

Le plus intéressant est que le prototype n’est pas conservé dans la confidentialité des laboratoires.
En effet, cette innovation a été conçue selon un modèle open-source, mettant la totalité des plans à disposition du public sur internet.
Ce choix favorise une collaboration étendue et une continuité du développement, permettant ainsi de réaliser davantage d’expérimentations et d’intégrer de nouveaux composants au prototype initial.

Un projet sous la houlette d’experts

Ce projet est piloté par Aditya Mehrotra, étudiant en cycles supérieurs, qui travaille sous la supervision d’Alex Slocum, professeur de génie mécanique.
Mehrotra, qui possède une expertise en systèmes énergétiques ainsi qu’une passion pour la moto, a initié la conception de cette moto électrique fonctionnant à l’hydrogène.

L’équipe du MIT a souligné que malgré les progrès des batteries au cours des dernières années, celles-ci rencontrent toujours des limites, notamment en termes de temps de recharge. Même les chargeurs les plus rapides requièrent plusieurs minutes pour recharger complètement une batterie.
À l’inverse, le ravitaillement en hydrogène pourrait s’effectuer aussi rapidement que le plein d’essence traditionnel.

A lire aussi :   Veolo : Une remorque vélo polyvalente en cours de financement participatif

Fonctionnement du système à hydrogène

Dans une vidéo mise en ligne sur la chaîne officielle YouTube du MIT, Mehrotra explique que la moto à hydrogène fonctionne de manière similaire à une moto électrique équipée d’un prolongateur d’autonomie.

Elle comprend un moteur qui entraîne la roue et un contrôleur de moteur qui convertit l’énergie CC (courant continu) en énergie CA (courant alternatif) pour alimenter le moteur. Le contrôleur tire son énergie d’une batterie qui, à son tour, fournit l’énergie nécessaire au moteur pour actionner la roue.

Dans ce système innovant, la pile à hydrogène agit conjointement avec la batterie, fonctionnant comme chargeur.
La moto utilise d’abord l’énergie de la batterie, qui est ensuite continuellement rechargée par la pile à hydrogène.

Selon Mehrotra, tant que la puissance moyenne délivrée par la batterie est inférieure à celle produite par la pile à hydrogène, la batterie ne se vide jamais. Et lorsque la pile à combustible est épuisée, il suffit de la remplacer, ce qui peut être fait en quelques secondes, voire minutes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp