J’ai testé les lessives au savon de Marseille et au lierre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

2 ans que je n’ai pas acheté de lessive industrielle…

J’ai eu le déclic parce que je travaillais dans la gestion des milieux aquatiques et nous mesurions les contaminations chimiques dans les cours d’eau et là : catastrophe !

A mon petit niveau je voulais agir. J’ai acheté le livre « zéro plastique, zéro toxique » d’Aline Gubri. Il contient différentes alternatives écologiques aux produits ménagers. J’ai commencé par la lessive au savon en raison de la simplicité de la recette (savon de Marseille, bicarbonate de soude et eau). Très rapide à réaliser, la quantité de lessive me permettait de tenir plus d’un mois (pour un foyer de 2 adultes). Au niveau de l’efficacité, rien à redire, le linge était propre et sentait légèrement le savon. Après un an et demi d’utilisation, j’ai souhaité tester la lessive au lierre pour 2 raisons principales :

  • La machine à laver a eu un jour un problème au niveau de l’évacuation et nous avons retrouvé une « boule » de savon.
  • On ne peut pas laver les protections périodiques et couches lavables avec la lessive au savon de Marseille, elle bouche les pores du tissu et diminue la respirabilité du tissu. Ou alors il faut utiliser un savon de Marseille sans glycérine.

Voilà pourquoi j’en suis venue à faire ma lessive au lierre depuis 4 mois. J’utilise la recette du Kaizen Magazine, simple et rapide. Je vais cueillir mon lierre grimpant (et non pas rampant), je le lave, le fais bouillir, je le laisse ensuite refroidir avant de filtrer et de mettre en bouteille.

Niveau efficacité rien à redire, y compris pour les vêtements de sport (en synthétique pour certains). Je vous vois venir, non le linge propre ne sent pas « la feuille », il sent juste rien. La lessive au lierre ne nous provoque pas d’allergies ou problèmes de peau, mais méfiez-vous tout de même si vous vous lancez. Et en plus de ça elle est gratuite !  Pour toutes ces raisons je ne reviendrai pas en arrière.

A lire aussi :   Le beurre de karité, "l'or des femmes" !

Alors maintenant, à vous de jouer…

Fanny.

@fnybozo

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook