Geely Panda Mini Go Kart : une citadine électrique au look surprenant

Geely Panda Mini Go Kart: la citadine électrique relookée
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Geely Panda Mini : une édition “Go Kart” pleine de charme

L’année récente a été marquée par la révélation de la charmante Geely Panda Mini, et aujourd’hui, elle se métamorphose avec une édition inédite “Go Kart” qui allie originalité et dynamisme à son design déjà très apprécié.
Même si cette nouvelle mouture s’embellit d’un petit aileron, les modifications ne touchent pas la motorisation qui demeure intacte.

La montée en gamme de Geely

Le groupe Geely, connu pour ses filiales européennes réputées telles que Volvo et Lotus, continue sa percée sur le vieux continent.
Sous sa marque moins connue, Geometry, l’entreprise a suscité l’intérêt avec le SUV électrique C en Hongrie, et plus récemment avec la Panda Mini, évoquant les célèbres “kei cars” japonaises. Proposée à l’origine à un prix très attractif sur le marché chinois, la question de son positionnement tarifaire en Europe reste ouverte.

Style audacieux pour la citadine compacte

La Panda Mini conquiert désormais sous un jour nouveau avec l’édition “Go Kart” qui se distingue par une allure plus affirmée. Exit les coloris pastel, la carrosserie s’habille d’un noir profond, et s’anime de stickers fuchsia du plus bel effet, soulignant les optiques, capot et flancs, jusqu’aux jantes de 14 pouces. Le bouclier avant redessiné et les jupes latérales contribuent à cette mutation esthétique, couronnée par un aileron sur le toit qui renforce son caractère unique.

Dimensions et puissance

Selon les informations de Carscoops, cette déclinaison Go Kart gagne quelques centimètres en longueur, largeur et hauteur, notamment à cause de l’aileron. Les dimensions internes, incluant l’empattement, restent cependant similaires à la version standard.

L’habitacle conserve son écran tactile de 8 pouces, et aucune augmentation de puissance n’est à signaler. La Panda Mini maintient son moteur discret de 40 CV, offrant deux modes de conduite. Quant à la batterie, bien qu’aucune information supplémentaire n’ait été fournie, elle devrait rester équivalente à celle du modèle de base, permettant une autonomie rassurante adaptée aux normes chinoises CLTC, et compatible avec les estimations du cycle européen WLTP.

A lire aussi :   Un alignement des prix des voitures électriques sur ceux des véhicules thermiques entre 2027 et 2028

La rapidité de recharge reste un point fort, avec seulement 30 minutes nécessaires pour récupérer 80% de la charge totale à l’aide d’une source de courant alternatif de 22 kW, le véhicule n’étant pas compatible avec le courant continu.

Lancement et disponibilité européenne

Malgré l’engouement suscité, le prix et la date de lancement de cette version spéciale ne sont pas encore divulgués. Il reste à découvrir si ce modèle séduisant franchira les frontières pour atteindre le marché européen.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook