Comment Dubaï vise à devenir la capitale du vélo d’ici 2040 ?

Dubaï annonce vouloir devenir la capitale du vélo d'ici 2040
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Dubaï s’oriente vers une révolution de la mobilité urbaine à horizon 2040

Dans le contexte international de la COP28, la métropole phare des Émirats Arabes Unis esquisse un ambitieux programme destiné à métamorphoser la mobilité en son sein. L’accent est mis sur l’éco-mobilité avec un projet d’envergure : plusieurs aménagements dédiés aux vélos sont à l’étude pour positionner Dubaï en tant que ville pionnière de l’accueil cycliste à l’échelle mondiale d’ici deux décennies.

Un projet écologique lié aux enjeux du sommet climatique

Au moment où la grand-messe internationale du climat bat son plein, l’annonce de Dubaï revêt un caractère hautement symbolique. Accusée souvent d’être en contradiction avec les idéaux environnementaux du fait de son économie fortement pétrolière, la métropole contre-attaque avec l’initiative « Dubai Cycle City 2040 ». Il s’agit d’un renversement de la mobilité traditionnelle : encourager la marche et le cyclisme comme moyens de déplacement principaux au sein de la cité.

URB et la conception d’un écosystème cyclable de pointe

L’agence d’aménagement urbain URB a été mandatée pour réaliser ce plan d’action. Son directeur exécutif, Baharash Bagherian, se fait l’écho de cette mutation : « Urbanistes, nous sommes devenus catalyseurs de transformation. Notre mission transcende la création de nouvelles zones durables; elle consiste également à intégrer des infrastructures innovantes au coeur des cités existantes, pour les orienter vers une durabilité accrue. »

La vision est audacieuse : surpasser des villes références telles que Copenhague et Amsterdam sur le plan des aménagements pour cyclistes. À l’horizon 2040, une population estimée à 7 millions d’âmes bénéficiera d’un vaste réseau cyclable innovant, avec notamment une artère phare, « The Loop », un circuit de 93 km de couloirs cyclables, équipé de systèmes de climatisation pour pallier les ardeurs du climat local, et ce, pour établir la pratique du vélo et de la marche comme norme pour 80 % des déplacements quotidiens.

A lire aussi :   eπ 008 électrique : Le monospace-SUV de Dongfeng

Les enjeux d’une mutation environnementale en milieu urbain

La transition écologique appelle à une révision profonde des modèles de mobilité centrés sur l’automobile. L’initiative dubaïote suscite l’espoir, mais l’avenir nous dira si elle se concrétisera en changements réels des usages et de la culture urbaine, en résonance avec les impératifs de notre ère du climat.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp