Arnaque de revente de VAE pistés par des gangs à Londres

Vol de vélo électrique à Londres
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Un réseau de vol et de revente de vélos électriques démasqué à Londres

Une récente enquête révèle une affaire frauduleuse de vol et de revente de vélos électriques opérant dans la capitale britannique.

Des bandes organisées sont soupçonnées d’installer des traceurs sur des vélos électriques volés afin de les repérer une fois vendus à des particuliers avec de faux reçus d’achat émanant prétendument de spécialistes reconnus en vélos électriques.

Ces pratiques malhonnêtes leur permettraient de localiser à nouveau et de dérober les vélos électriques pour les revendre, perpétuant ainsi un cycle frauduleux.

L’utilisation de la technologie GPS tierce

Plutôt que de recourir aux systèmes GPS pré-installés sur les vélos électriques, il semblerait que ces malfaiteurs exploitent avec succès des dispositifs de suivi GPS tiers.

Ils dissimulent habilement un traceur sur les vélos dérobés, conservant ainsi la capacité de les suivre lorsque ces derniers tombent entre les mains d’acquéreurs sans méfiance.

Les retombées pour les commerces

La situation est devenue particulièrement problématique, à tel point qu’un commerçant affecté par l’utilisation de reçus frauduleux a déclaré être confronté à plusieurs cas de reventes douteuses.

Daniel Parsons, employé chez Fully Charged, la plus grande chaîne de magasins spécialisée en vélos électriques de Londres, a confié que des gangs se faisaient passer pour leur enseigne afin de tromper les consommateurs.

« Les voleurs deviennent malheureusement de plus en plus rusés. Nous avons affaire à des clients désemparés qui se présentent avec des reçus falsifiés, croyant avoir acheté un vélo d’occasion légitime, alors qu’en réalité, ils possèdent un bien volé », déclare-t-il.

L’impact sur les investisseurs et clients loyaux

Connu pour son investissement majeur dans le développement du marché et pour l’excellence de son service clientèle, Fully Charged subit une double peine en raison de ce stratagème trompeur, qui attire les clients potentiels avec des offres alléchantes pour des vélos aperçus en magasin à des prix défiant toute concurrence.

A lire aussi :   Le nouveau Vélo’v électrique à Lyon sera plus performant

La riposte contre le crime

Face à cette fraude touchant sérieusement les entreprises, Fully Charged collabore désormais avec l’équipe anti-fraude de la police métropolitaine. Toutefois, selon les données sur la criminalité de la MET, le vol de vélos reste une priorité faible, les ressources et les priorités de la force limitant sa capacité à traiter ces crimes.

Dans cet esprit, BackPedal.co a été créée pour lutter contre le vol de vélos électriques en employant d’anciens policiers et militaires pour traquer et récupérer les vélos volés munis de traceurs.

Conseils à l’attention des acheteurs

Parsons insiste sur la difficulté pour les acheteurs de discerner les bonnes affaires des fraudes dans certains marchés de seconde main. « Acheter auprès d’un détaillant fiable peut vous éviter de coûteuses déconvenues.
Alors que nous comprenons la nécessité d’économiser, il est primordial de rester vigilant et de privilégier des sources de confiance », a-t-il conclu.

Un appel à la vigilance

Fully Charged a décidé de partager son histoire pour alerter les autres acteurs du commerce de détail, ainsi que les consommateurs, sur ces escroqueries.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp