Un test réel de 11 voitures électriques dévoile leur vraie autonomie

"Test réel d'autonomie de 11 voitures électriques par InsideEVs"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Analyse détaillée de l’autonomie des voitures électriques sur circuit italien

Évaluation de la performance des véhicules électriques

L’intérêt croissant pour les voitures électriques soulève des interrogations quant à leur autonomie réelle par rapport aux chiffres annoncés en conditions d’homologation.
Les utilisateurs potentiels s’interrogent sur l’adéquation entre ce qui est promis et ce qu’ils peuvent raisonnablement attendre lors d’un usage quotidien.
Pour dissiper certains doutes, un essai a été conduit sur un échantillon de onze automobiles électriques de différents segments pour mesurer leur distance maximale réalisable sans recharge.

Protocole de test pour une évaluation précise

Pour garantir l’intégrité des résultats, toutes les voitures ont été testées dans des conditions identiques sur l’autoroute A90, près de Rome, avec un circuit représentant 68,2 kilomètres parcourus à des vitesses variées, allant de 110 à 130 km/h.
Les essais ont été menés à une température extérieure comprise entre 10 et 14 degrés Celsius.
À l’intérieur des habitacles, la climatisation maintenait une température de 22 degrés et toutes les fenêtres étaient fermées.
Chaque voiture roulait en mode de conduite normal et était occupée uniquement par le chauffeur. Les véhicules maintenaient leur course jusqu’à ce que le niveau de batterie atteigne 5 % avant de se diriger vers une borne de recharge.

Résultats variés révélant des écarts significatifs

Les données collectées lors de ce test ont mis en lumière des disparités remarquables entre les véhicules.
La BMW i5 se distingue avec la plus faible différence de 16 % entre l’autonomie réelle et celle annoncée selon la norme WLTP.
Suivent ensuite la Kia EV9 et, à égalité, la Tesla Model 3 et la BYD Seal avec un écart autour de 20 %.
En revanche, certains modèles comme la Volkswagen ID.7 et le duo Toyota bZ4X/Lexus RX ont affiché des différences dépassant 35 %, des performances nettement en dessous de celles attendues.

Performance thermique et consommation énergétique

Ces tests ont également indiqué que certains véhicules gèrent mieux les conditions de températures basses, facteur connu pour influencer l’autonomie.
Par ailleurs, il a été possible d’évaluer la consommation énergétique des différents véhicules.
Les meilleures performances à cet égard ont été attribuées aux modèles Tesla Model 3, Hyundai Ioniq 6 et BMW i5.
En France, le coût lié à la consommation d’énergie pour ces véhicules varie considérablement en fonction des tarifs de recharge et peut même s’avérer particulièrement avantageux avec certaines offres d’électricité spécifiques.

A lire aussi :   Pourquoi Stellantis investit dans les batteries au sodium de la startup Tiamat ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook