Trek ferme en Italie et mise sur le télétravail européen

Trek ferme en Italie et mise sur le télétravail européen
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Restructuration stratégique chez Trek avec la fusion de sa filiale italienne

Une nouvelle organisation pour renforcer la présence de Trek en Europe du Sud

Trek, réputé fabricant américain de bicyclettes, a pris la décision de dissoudre sa succursale en Italie, intégrant les employés restants dans l’entité régionale Trek South Europe, située en Espagne.

Cet ajustement structurel, impliquant le passage au télétravail pour environ une vingtaine de collaborateurs, s’inscrit dans un effort de consolidation des activités de l’entreprise sur le continent européen.

Après les regroupements précédents dans la région GAS (Allemagne, Autriche et Suisse), BLX (Pays-Bas, Belgique, Luxembourg), les pays nordiques et le Royaume-Uni+, l’inclusion de l’Italie sous l’égide de la filiale sud-européenne s’annonce comme un levier pour dynamiser sa présence sur le vieux continent.

Une restructuration sur fond de crise dans le secteur des vélos électriques

L’entreprise, qui célèbre presque cinquante ans d’existence, ferme ainsi un chapitre important de son histoire italienne, marqué récemment par l’inauguration d’une installation impressionnante à Bergame.

Toutefois, dans l’ombre de ce changement, il semble que les turbulences économiques affectant l’industrie des vélos électriques aient eu leur part d’influence. Le resserrement de l’effectif de 27 à 19 personnes et le départ de Davide Brambilla, figure emblématique à la direction de la filiale italienne, témoignent d’une stratégie de rationalisation des coûts et d’optimisation des ressources.

Visions et objectifs de la nouvelle direction

Olivier Pelous, anciennement à la tête de Trek Ibéria et désormais responsable de Trek South Europe, envisage cette concentration des marchés italien, français, portugais et espagnol comme une occasion d’enrichissement mutuel et d’accroissement du potentiel de développement de l’entreprise.

Loin de la dispersion, l’intégration s’appuie sur l’expérience déjà acquise dans la gestion d’équipes à distance dans cette région. Pelous insiste sur une communication continuelle et la tenue de rencontres périodiques pour maintenir la cohésion au sein de la nouvelle structure.
Par ailleurs, il entrevoit cette consolidation comme une chance de renforcer le positionnement de Trek sur le marché européen des vélos électriques, ainsi qu’une amélioration de la capacité de négociation avec des partenaires locaux.

A lire aussi :   les géants de l'automobile s'attaquent au phénomène des vélos électriques

Les portes de Trek Italie se refermeront prochainement, mais l’histoire continue avec les magasins de la marque en Italie demeurant opérationnels et directement gérés par les membres de la team Trek South Europe basés sur le sol italien.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook