Stellantis lance la fabrication de la voiture électrique compacte Leapmotor T03 en Pologne

Stellantis lance la fabrication de la Leapmotor T03 en Pologne
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Le début de la production européenne de la Leapmotor T03 par Stellantis

Après des spéculations en mars 2024, Stellantis a commencé la fabrication de la Leapmotor T03, une voiture électrique compacte chinoise, à l’usine Fiat de Tychy en Pologne. Attendue en France dès septembre, cette T03 est la première d’une série de véhicules prévus.

L’arrivée des marques de voitures électriques chinoises transforme profondément l’industrie automobile mondiale, forçant les constructeurs traditionnels à se réinventer. Tandis que Volkswagen s’allie avec Xpeng, Stellantis – qui regroupe des marques comme Peugeot, Citroën et Fiat – surprend en s’associant avec Leapmotor, une start-up quasi inconnue. Leur but est de commercialiser les modèles Leapmotor en Europe.

Lieu de production et coûts

Des rumeurs avaient évoqué l’utilisation de l’usine Fiat à Tychy pour assembler la T03. Selon Reuters, la production aurait commencé mi-juin, avec une montée en cadence prévue pour septembre. Produire en Pologne, avec un coût estimé entre 400 et 500 euros par voiture, est similaire à celui de la Chine, et environ deux fois moins cher qu’en Italie, ce qui permettrait de proposer des prix de vente compétitifs.

Avantages de la production européenne

Produire en Europe permettrait de contourner les pénalités douanières envisagées par la Commission Européenne pour les voitures électriques importées de Chine. De plus, cette localisation pourrait rendre les véhicules éligibles au bonus écologique en France. Ces Leapmotor deviendraient ainsi les premières voitures chinoises assemblées en Europe, une avancée notable puisque seule BYD possède actuellement une usine en Hongrie, dédiée aux bus électriques.

Le début d’une gamme étendue

La T03 sera l’une des deux voitures électriques disponibles dès la rentrée, accompagnée du SUV C10, qui sera importé de Chine. Quatre autres modèles sont prévus d’ici 2027, y compris un second SUV, nommé provisoirement « A12 », qui pourrait être assemblé à Tychy dès début 2025. Les véhicules Leapmotor seront distribués par le réseau Stellantis, et il sera intéressant de voir comment ils se positionneront par rapport aux modèles électriques actuels du groupe, comme la Peugeot E-3008, la Citroën ë-C3 et la Fiat 500e.

A lire aussi :   Rimac devance Tesla avec le taxi autonome Verne, prévu pour 2026
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook