L’avenir incertain du leader français du scooter électrique en libre-service

Cityscoot, location de scooter électrique en libre service
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Une issue incertaine pour le précurseur français de la mobilité électrique partagée

Cityscoot, le leader français du scooter électrique en libre-service, a révélé le mercredi 8 novembre 2023 s’être déclaré en défaut de paiement au Tribunal de Commerce de Paris. Cette annonce est le dernier développement dans la chaîne de défis financiers auxquels l’entreprise a dû faire face, plongeant son avenir dans l’incertitude. Cityscoot, réputée pour avoir été une pionnière dans le domaine des scooters électriques partagés, a maintenant été mise en défaut de paiement, une étape qui pourrait ouvrir la voie à une éventuelle restructuration judiciaire.

Une lutte constante pour la survie malgré une victoire récente

Cityscoot gère une sélection de 2500 scooters électriques dans la région parisienne. Malgré ses défis financiers, elle a réussi à maintenir son fonctionnement en remportant un appel d’offres initié par la Ville de Paris cet été. Elle a ainsi réussi à conserver sa place dans le paysage de la ville aux côtés de Yego et Cooltra, ses deux principaux rivaux.

La stratégie : renouveller la flotte pour réduire les coûts

Alors que le service continue de fonctionner normalement pour les clients, Cityscoot s’emploie à trouver des investisseurs pour renouveler toute sa flotte. Malgré son coût élevé, cette initiative, selon Cityscoot, pourrait ensuite réduire de 70 % ses coûts d’exploitation. Cela pourrait permettre à l’entreprise de poser des fondations solides pour continuer à se battre dans un secteur de plus en plus concurrentiel.

A lire aussi :   Nouvelle stratégie de VanMoof : reprise progressive de la production de vélos électriques
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp