Hydrovolt ouvre une usine de recyclage de batteries en France

"Hydrovolt ouvre une usine de recyclage de batteries en France"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Hydrovolt annonce une nouvelle usine en France

Une avancée pour le recyclage des batteries de voitures électriques

L’entreprise norvégienne Hydrovolt prévoit d’inaugurer l’année prochaine une usine de recyclage de batteries de voitures électriques en France. Alors que les véhicules électriques gagnent en popularité, malgré une légère diminution des ventes en Europe, le problème du recyclage des batteries reste un sujet récurrent.

Une solution innovante

Il y a dix ans, le recyclage des batteries posait de véritables défis. Aujourd’hui, de nombreuses méthodes permettent de valoriser les accumulateurs usagés. Ils peuvent être réutilisés dans des voitures s’ils sont encore en bon état ou être recyclés pour fabriquer de nouvelles batteries. Hydrovolt, déjà implantée à Fredrikstad en Norvège avec une des plus grandes usines de valorisation en Europe, va ouvrir une nouvelle unité en France, à Hordain, dans le nord du pays.

Des infrastructures en expansion

La nouvelle usine, d’une superficie de 3 000 mètres carrés, devrait être opérationnelle en 2025, sous réserve des dernières autorisations. Ce site complétera la future usine de recyclage que Suez et Eramet installeront près de Dunkerque d’ici 2027.

L’importance du recyclage

Avec la demande de batteries qui devrait croître significativement d’ici 2030, Hydrovolt considère indispensable la construction de cette nouvelle usine. Actuellement, la majorité des batteries sont produites en Chine, mais l’Union européenne cherche à encourager les constructeurs à s’approvisionner et à produire sur le continent.

La valorisation des matériaux essentiels

Le recyclage est crucial, notamment pour le lithium, une ressource limitée malgré la découverte de nouveaux gisements. En attendant les avancées sur les batteries solides, le recyclage permet de réutiliser des matériaux comme le nickel, le cobalt et le lithium pour fabriquer de nouveaux accumulateurs. Ces matériaux sont extraits des batteries usagées, souvent issues de véhicules mis à la casse ou ayant perdu en capacité.

Vers une valorisation continue

Une étude récente a révélé que seulement 2,5 % des accumulateurs de voitures électriques ont été remplacés, principalement en raison de la longévité des véhicules. Avec les avancées technologiques, la durée de vie des batteries devrait continuer d’augmenter, et les constructeurs se concentrent sur l’amélioration des taux de recyclage. Volkswagen, par exemple, envisage de valoriser ses packs de batteries de manière incessante dans les années à venir.

A lire aussi :   Rockbros Mini Gonfleur : un compresseur ultra petit, mais son autonomie est-elle suffisante ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook