Harvard annonce une batterie révolutionnaire qui se recharge en 10 minutes

"Batterie solide révolutionnaire : recharge en 10 min chez Harvard"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

L’avancée significative en matière de batteries solides par Harvard

Une percée prometteuse dans l’autonomie des véhicules électriques

L’innovation récente d’un groupe de recherche de la Harvard John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences ouvre de nouvelles portes pour l’efficacité des batteries de véhicules électriques. Ils ont intégré une technologie de batterie solide capable de charger en dix minutes tout en offrant une durée de vie remarquable.

Résistance et rapidité de charge sans précédent

Au cœur de cette avancée, nous trouvons une batterie solide qui défie les standards actuels en termes de durabilité, avec une capacité de maintenir 80 % de sa charge après 6 000 cycles. Pour mettre en perspective, un véhicule équipé d’une batterie de 60 kWh bénéficiant de cette innovation pourrait parcourir jusqu’à 3 millions de kilomètres avant de voir sa capacité réduite à 48 kWh.

Une recharge ultra-rapide

Outre sa durée de vie exceptionnelle, la vitesse de recharge de cette batterie solide est tout aussi impressionnante. La publication scientifique détaille une capacité de recharge complète en à peine dix minutes, ce qui impliquerait l’utilisation de bornes de recharge puissantes, actuellement en cours de développement.

La nouveauté chimique contre les dendrites

Zhao et son équipe ont découvert une méthode révolutionnaire pour lutter contre la formation de dendrites, les projections métalliques nuisibles qui se développent sur les anodes et menacent la longévité de la batterie. La solution réside dans un enrobage de silicone qui permet aux ions lithium de se déposer uniformément et d’empêcher toute formation de dendrite. Cette comparaison image bien le processus : les ions lithium enveloppent la particule de silicone, telle une enrobage de chocolat sur une noisette.

Une innovation encore au stade de prototype

Bien que les tests en laboratoire soient concluants, cette technologie n’en est qu’à ses balbutiements avec la taille d’une cellule équivalente à celle d’un timbre-poste. Toutefois, Adden Energy, startup affiliée à Harvard, a pour projet d’élaborer une batterie à échelle plus grande, on pourrait dire de la dimension d’un téléphone intelligent, marquant un pas de plus vers l’application commerciale de ces batteries solides par exemple pour des vélos électriques.

A lire aussi :   Nouveaux casques Abus Purl-Y pour cyclistes urbains

Des attentes à l’horizon pour les constructeurs automobiles

Des marques telles que BMW, Toyota et Nissan se préparent à l’arrivée des batteries solides, avec des projections de commercialisation s’étalant de 2025 à 2030. En parallèle, des géants technologiques comme Microsoft explorent également l’utilisation de matériaux innovants pour optimiser cette technologie, signe que l’intérêt est grand et que le potentiel de ces batteries pourrait être un pivot dans l’industrie des véhicules électriques.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook