Europe : la voiture électrique détrône enfin le diesel en 2023

Europe : le véhicule électrique détrône le diesel en 2023
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Analyse des ventes de voitures électriques en Europe pour l’année 2023

Le triomphe électrique face au diesel en Europe

L’année passée a marqué un tournant décisif dans le domaine automobile européen, notamment avec l’électrification croissante du parc automobile.
En effet, les véhicules fonctionnant à l’électricité ont connu un bond significatif, surclassant définitivement les versions diesel sur l’ensemble du continent.
Ce constat, anticipé dès novembre 2023, a été irréfutablement confirmé par les données de vente annuelles rendues publiques par l’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA).

Bien que la voiture électrique ait franchi des paliers importants, le Tesla Model Y s’est distingué en devenant le véhicule le plus écoulé toutes catégories confondues en Europe durant cette période.
Les statistiques révèlent que les véhicules électriques ont représenté 14,6 % des ventes globales au sein de l’Union Européenne, détrônant les 13,6 % obtenus par le diesel.

Lorsque l’on inclut d’autres nations européennes (Norvège, Islande, Suisse, et Royaume-Uni) dans les calculs, ce pourcentage grimpe à 15,7 % pour l’électrique contre 11,9 % pour le diesel.

Une progression remarquable sur le marché automobile de l’UE

L’année 2023 s’est avérée très fructueuse pour le marché automobile européen avec une augmentation globale de 13,9 % par rapport à l’année précédente, élevant le nombre de véhicules neufs vendus à 10,5 millions.
Une croissance à laquelle la montée en puissance des voitures électriques a largement contribué, avec une ascension de 37 % par rapport à l’exercice précédent.

Cependant, le marché n’a pas été favorable à tous les types de motorisation.
En effet, les hybrides rechargeables ont subi un déclin de 7 % sur l’année, ramenant leur part de marché à 7,7 % en 2023, tandis que l’essence reste prédominante avec 35,7 % de l’ensemble des immatriculations à l’échelle de l’Europe, suivie de près par les hybrides non rechargeables (26,4 %).

Un déclin inattendu en décembre

Malgré cette croissance annuelle, le mois de décembre diverge de la tendance annuelle positive avec une diminution globale des ventes de 3,3 % et, plus surprenant encore, un recul de 16,9 % pour les véhicules électriques.
Ce mois représente le premier ralentissement des ventes de véhicules électriques depuis le confinement dû à la crise sanitaire du COVID en avril 2020.
Un déclin significativement provoqué par les résultats en Allemagne, où le repli atteint un taux saisissant de 47,6 % par rapport à l’année précédente, impactant considérablement le marché à l’échelle européenne.

A lire aussi :   Un test réel de 11 voitures électriques dévoile leur vraie autonomie

Le retrait soudain des incitations fiscales destinées aux motorisations électriques dans ce pays est identifié comme la principale cause de ce revirement.
Ce phénomène met en lumière le fait que le secteur des véhicules électriques est encore dépendant des aides gouvernementales pour maintenir son essor.
Il est à noter que les nouveaux modèles plus abordables tels que la Citroën ë-C3, Renault 5 E-Tech et Volkswagen ID.2, proposés aux alentours de 25 000 euros, promettent une dynamisation future du marché.

Une nouvelle série de véhicules électriques, avec des prix estimés autour de 20 000 euros tels que la future Renault Twingo et la potentielle VW ID.1, est également prévue, bien que leur lancement soit attendu à plus long terme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook