Amsterdam envisage une limite d’âge pour utiliser un vélo électrique

Amsterdam envisage une limite d’âge pour le vélo électrique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

La controverse sur l’utilisation des vélos électriques par les séniors à Amsterdam

Face à la montée des accidents mortels impliquant des cyclistes âgés, une réflexion sur l’usage des vélos à assistance électrique (VAE) par les séniors émerge à Amsterdam.
La question centrale est de déterminer s’il serait pertinent d’instaurer une restriction d’âge ou la mise en place d’une autorisation spéciale pour les utilisateurs âgés.

Les faits marquants aux Pays-Bas

Dans le décor urbain dense d’Amsterdam, où les vélos foisonnent sur des pistes exigües, la prudence est de mise.
Pourtant, les accidents ne sont pas rares, notamment chez les personnes âgées.
Plus de la moitié des cyclistes décédés en 2022 étaient des séniors de plus de 75 ans, soit 150 des 291 victimes recensées cette année-là.
Les accidents sont souvent le résultat de collisions impliquant des vélos traditionnels, des modèles cargos plus volumineux et le nombre croissant d’engins électriques.

La distinction nécessaire dans les statistiques

Qu’ils soient responsables des accidents ou victimes de leur propre vulnérabilité, les séniors sur VAE sont désormais au cœur des statistiques.
Or, cette donnée pourrait inciter à des mesures préventives ciblées, comme la formation ou l’éducation à l’utilisation de ces moyens de transport modernes.

La problématique de la formation et de l’éducation

La transition vers les VAE chez les séniors peut présenter des risques, particulièrement pour ceux qui découvrent cette technologie tardivement.
Une formation pourrait être une solution pragmatique pour ces nouveaux usagers, en leur apprenant les comportements à adopter pour une conduite sécuritaire.

La formation n’est pas encore une obligation, mais des initiatives existent, telles que le programme “Ensemble à Vélo” de l’Ufolep, visant à éduquer les cyclistes de tous âges.
Ces actions pourraient être renforcées par des partenariats avec les professionnels de la bicyclette.

Les alternatives et risques connexes

Restreindre l’utilisation des VAE pourrait conduire les séniors valides mais inquiets vers d’autres modes de transport potentiellement plus dangereux, comme les fauteuils roulants électriques.
Ces derniers gagnent en popularité mais leur utilisation pose de nouveaux défis en matière de sécurité.

A lire aussi :   Accell Group s'associe à Refurb Battery pour recycler les batteries de VAE

La réaction des associations de cyclistes

Les associations de cyclistes, sensibles à l’essor de la mobilité douce, sont réticentes à l’idée de mettre en place une réglementation qui exclurait ou découragerait l’usage des VAE par les séniors.
Elles préfèrent promouvoir l’usage sécuritaire et responsable des bicyclettes électrifiées sans stigmatiser les usagers âgés.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook